•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un monument commémorant l’explosion d’Halifax qui rapporte un fait erroné

Chargement de l’image

Le monument qui commémore l'explosion d'Halifax dans le parc Fort Needham

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis 17 ans, la plaque installée sur un monument qui commémore l'explosion d'Halifax donne une version erronée des faits. Même si l'erreur est connue depuis un certain temps, la Ville vient de décider de rectifier le tir.

Sur la plaque, on peut lire que le jour fatidique du 6 décembre 1917, le Mont-Blanc, lourdement chargé d’explosifs, recule pour se dégager de l’Imo, un navire de secours belge qu’il vient de percuter.

Le frottement du métal contre le métal provoque des étincelles et à 9 h 4, le Mont-Blanc explose. L'explosion fait près de 2000 morts et dévaste une grande partie de la ville d’Halifax.

« Tout le monde sait que c’est l'Imo qui a percuté le Mont-Blanc », affirme Allan Rodger, qui a remarqué l’erreur récemment en se promenant dans le parc où se trouve le monument.

La plaque a été installée en 2000 dans le cadre des activités pour souligner le nouveau millénaire.

L'erreur est connue depuis un certain temps

L’erreur avait déjà été remarquée par une autre personne avant M.Rodger. L’auteure Janet Maybee l’avait relevée et avait publié une photo de la plaque erronée dans son livre Aftershock sur l’explosion.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La plaque rapporte que le Mont Blanc a percuté le Imo alors que c'est l'inverse qui s'est produit.

Photo : CBC

Joel Zemel, qui a écrit un livre sur les poursuites judiciaires qui ont suivi l’explosion, en était aussi conscient.

« C’est une erreur faite de bonne foi, mais il faut la corriger, disait-il récemment. Lors de chaque commémoration, ce genre de choses peut arriver. Il est important [...] d’avoir quelqu’un qui fasse une recherche et rétablisse les faits. »

Selon un porte-parole de la municipalité, Brendan Elliott, l’erreur sera corrigée pendant les travaux de revitalisation de 2,7 millions de dollars du parc et de son monument, prévus plus tard cette année.

Il affirme que les documents sur l’explosion aux Archives de la Nouvelle-Écosse ainsi que les archives municipales seront lus attentivement pour s’assurer que les faits décrits sur la plaque de remplacement sont exacts.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !