•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jus de betterave : une solution aux rues glissantes de La Broquerie

La Broquerie répand du jus de betterave sur ses rues pour empêcher la formation de glace.

La Broquerie répand du jus de betterave sur ses rues pour empêcher la formation de glace.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La municipalité rurale de La Broquerie utilise le jus de betterave pour empêcher l'accumulation de glace sur ses rues, un effort pour réaliser des économies d'argent tout en diminuant son empreinte environnementale.

La Municipalité s'attend à utiliser 30 % moins de sel cette année en se servant d'une mixture à base de sucre et de betterave, nommée Fusion 60/40.

C'est respectueux de l'environnement et ça fonctionne bien sur les trottoirs

Ron Kowalchuk, superviseur des travaux publics à La Broquerie

Le mélange contient 60 % de jus de betterave, 30 % d'eau et 10 % de sel. Une fois que le camion de dégivrage applique la solution sur la route, le mélange rouillé se répand sur la surface de la route et sèche.

Lorsque le temps se refroidit, le jus de betterave est déjà collé sur la route, ce qui empêche la neige de faire de même.

Le jus de betterave est fabriqué à Notre-Dame-de-Lourdes, dans le sud du Manitoba, et utilise des betteraves à sucre provenant des États-Unis.

« Les betteraves passent par un processus de transformation. Avec notre saumure, le mélange devient liquide et est prêt à aller sur nos routes et trottoirs », affirme Jeff Gulyas, directeur des ventes et du marketing de Collet Transport, la compagnie qui distribue le produit Fusion 60/40.

Le mélange de betterave et de saumure est moins corrosif que les mélanges de sel et de sable.

Les produits à base de betterave sont également utilisés à Dauphin, au Manitoba, ainsi que sur les trottoirs du zoo du parc Assiniboine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société