•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mandat prolongé du président Jammeh fait perdurer l'impasse politique en Gambie

Yahya Jammeh dirige la Gambie depuis le coup d'État de 1994.
Yahya Jammeh dirige la Gambie depuis le coup d'État de 1994. Photo: Reuters / Carlos Garcia Rawlins
Reuters

L'Assemblée nationale gambienne a adopté mercredi une résolution pour prolonger de trois mois le mandat du président sortant Yaya Jammeh, rapporte la télévision d'État.

Au pouvoir depuis un coup d'État il y a 22 ans, Yaya Jammeh refuse de quitter le pouvoir malgré sa défaite contre Adama Barrow à la présidentielle de décembre. Il a déclaré mardi l'état d'urgence.

Le Nigeria et les autres pays membres de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) préparent une intervention militaire afin qu'il remette son mandat le 19 janvier, comme le veut la Constitution.

Le président élu Adama Barrow se trouve actuellement au Sénégal. Il pourrait être investi comme président à l'ambassade de Gambie à Dakar, qui est théoriquement en territoire gambien.

Un millier de touristes évacués

Par ailleurs, le voyagiste britannique Thomas Cook a commencé l'évacuation d'un millier de touristes séjournant en Gambie, par crainte de violences.

Dans un communiqué diffusé sur son site, Thomas Cook a activé ses plans d'urgence et mis en place des vols supplémentaires pour évacuer 985 clients de séjour organisé.

Il tente également de contacter 2500 touristes arrivés par vols nolisés.

Plusieurs centaines de Gambiens ont aussi fui ces derniers jours vers le Sénégal.

International