•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il soigne des sans-abri en phase terminale à Toronto

Le Dr Naheed Dosani aux côtés d'un sans-abri étendu sur un lit.

Le Dr Naheed Dosani offre des soins en fin de vie aux sans-abri.

Photo : CBC / Kas Roussy

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il est unique en son genre à Toronto. Le Dr Naheed Dosani visite des itinérants dans les refuges ou dans la rue pour leur offrir des soins palliatifs.

Chaque jour, le médecin monte à bord de sa clinique mobile, une petite voiture, pour faire la tournée de ses patients.

Il constate que, pour plusieurs de ses patients, l’équipe de soins qui les accompagne dans la mort est leur seule famille.

La plupart des sans-abri meurent isolés de la société. Ils sont souvent seuls, sans aide, c’est tragique.

Dr Naheed Dosani

Son patient Miki Senisin souffre de cirrhose et d’hépatite C. Il a vécu dans la rue presque toute sa vie et a souffert de multiples dépendances, entre autres à la cocaïne et aux méthamphétamines.

Dr Naheed Dosani aux côtés de son patient Miki Senisin, un sans-abri qui souffre d'hépatite C et de cirrhose.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dr Naheed Dosani et son patient Miki Senisin, un sans-abri qui souffre d'hépatite C et de cirrhose.

Photo : CBC

Il a cessé de consommer de la drogue, mais boit toujours une dizaine de bières chaque jour, incapable de se défaire de sa dépendance à l’alcool.

Le Dr Dosani ne peut pas soigner son foie, qui a subi des dommages irréversibles, mais tente de soigner les symptômes de sa maladie pour améliorer sa qualité de vie et lui permettre de profiter du temps qu’il lui reste.

Un programme financé par le gouvernement

Le médecin offre ces soins dans le cadre d’un programme appelé PEACH, éducation et soins palliatifs pour les sans-abri.

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée octroie le financement nécessaire pour le fonctionnement de cette seule clinique mobile.

Le Dr Dosani espère toutefois qu’une seconde unité mobile pourra bientôt l’appuyer dans son travail.

Le Dr Naheed Dosani à bord de sa voiture dans laquelle il se déplace pour visiter ses patients.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dr Naheed Dosani se déplace en voiture pour visiter ses patients dans des refuges, des centres d'accueil ou dans les rues de Toronto.

Photo : CBC

Plus de 5000 personnes sont itinérantes dans la métropole et leur espérance de vie est de 34 à 47 ans, selon des données de l’Hôpital St. Michael, soit environ la moitié de celle du Canadien moyen.

Une clinique mobile semblable est également en place dans la ville de Calgary où la population itinérante est d'environ 900 personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !