•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dernière saison pour Patrice Bernier avec l’Impact

Point de presse de l'Impact de Montréal sur le retour de Patrice Bernier

L'Impact a confirmé lundi le retour de Patrice Bernier. Le milieu de terrain québécois a en poche un contrat d'un an, au terme duquel il prendra sa retraite pour entreprendre avec l'organisation sa carrière d'entraîneur.

« Je ne vois pas meilleure façon d’entamer l’année 2017 », a commenté tout sourire le propriétaire Joey Saputo.

« Je finis là où j’ai commencé, s’est réjoui Bernier, en référence à ses débuts professionnels, qu’il a faits à Montréal en 2000. On n’a pas toujours cette chance comme athlète de finir comme on veut. »

« Ce n’est pas la première fois que j’y pense », s’est confié Bernier au sujet de la retraite. Il a pris sa décision après une longue discussion avec Joey Saputo, convaincu que c’était la bonne, qu’il « n’avait plus rien à prouver » comme joueur et que la conjoncture était idéale.

L’équipe est solide, j’ai une chance de bien finir, de contrôler comment ça va finir et de finir à la maison.

Patrice Bernier, milieu de terrain de l'Impact

Bernier avoue aussi s’enlever un certain stress en annonçant maintenant que la prochaine saison sera sa dernière.

« C’est mieux de l’annoncer dès le départ que de passer à travers la saison, quand des choses peuvent arriver. Là, c’est clair et je peux apprécier la saison », estime-t-il.

À Montréal et nulle part ailleurs

Joueur autonome depuis la fin de la dernière saison, Bernier ne figurait pas sur la liste des 11 joueurs protégés par l’Impact en vue du repêchage d’expansion et aurait pu être réclamé par l’Atlanta United ou le Minnesota FC, les 21e et 22e équipes de la MLS.

Jamais il n’a pensé qu’il pourrait finir sa carrière ailleurs qu’à Montréal. « J’ai commencé ici et je suis revenu ici pour accomplir quelque chose, a-t-il dit. On pense toujours que c’est mieux ailleurs… »

Dans sa tête, il n’y a aucun doute non plus que 2017 sera sa dernière saison. Il ne reviendra pas sur sa décision, a-t-il expliqué à un journaliste qui lui a rappelé la fraîcheur avec laquelle il a conclu la dernière campagne.

J’ai peut-être plus à perdre à continuer avec une blessure ou des contre-performances, en n’étant plus satisfait de la façon dont je joue. J’ai des attentes assez élevées envers moi-même. Je savais que j’avais l’énergie pour une autre saison et c’est mon objectif depuis longtemps de finir à 38 ans.

Patrice Bernier, milieu de terrain de l'Impact

Patrice Bernier l’entraîneur

Il sait déjà ce qui l’attend à l’automne 2017 quand il raccrochera ses crampons : un poste d’entraîneur à l’Académie de l’Impact. La transition se fera naturellement, à son avis, en raison de sa vision du jeu, plus complète et mature.

« Plus tu vieillis, plus tu remarques que tu as tendance à dialoguer davantage avec les joueurs et à porter attention à certains aspects sur le terrain, a-t-il dit. Quand tu es jeune, tu veux juste jouer et performer, tu penses plus à toi-même. Ça fait quelque temps que je regarde la situation sur le terrain, que j’essaie de communiquer aux autres joueurs et de donner mon expérience, ma vision des choses. »

Bernier parle du métier d’entraîneur comme d’une vocation. La licence B-pro, offerte par la MLS et qu’il a obtenue il y a deux ans, l’en a convaincu.

J’ai compris qu’il y a quelque chose que j’aimerais continuer. J’aime vraiment le soccer. Ça me permet de rester sur le terrain sans être joueur, de partager mon vécu.

Patrice Bernier, milieu de terrain de l'Impact

Joey Saputo voit aussi quelque chose de naturel dans le cheminement de Bernier vers un rôle d’entraîneur, d’autant plus que son parcours s’inscrit dans l’ADN de l’organisation.

« Patrice est un joueur d’ici qui joue à un haut niveau, pour son club local, qui sait ce que représente de jouer pour la ville, a dit le propriétaire de l'équipe. C’est un joueur exemplaire. […] On a un club différent. On a un club qui a un certain caractère, et le caractère francophone est très important pour moi. Patrice va aider au développement des joueurs québécois. »

Bernier s’est joint au Bleu-blanc-noir en décembre 2011 pour ses débuts en MLS l'année suivante, et il en est le capitaine depuis 2014.

Il a participé à 20 matchs de saison en 2016, dont 13 comme partant, et était titulaire pour les 5 matchs éliminatoires de l’Impact. Il a amassé trois passes décisives.

Bernier a réussi en 2012 sa saison la plus prolifique sur le plan offensif avec 9 buts et 8 passes.

Piatti ne va nulle part

Ignacio Piatti se trouve au cœur de plusieurs rumeurs ces dernières semaines, la plupart dans son Argentine natale. Ce ne sont que des rumeurs, a rappelé d’un ton tranchant Joey Saputo, en garantissant que son joueur désigné jouera à Montréal en 2017.

Quand il est parti [pour le congé des Fêtes, NDLR], il a été clair avec moi. C’est ici qu’il veut jouer. Pendant les Fêtes, on a entendu des rumeurs sur des clubs argentins qui le voulaient. Quelles sont les chances qu’il soit de retour? Je dirais 100 %.

Joey Saputo, propriétaire de l'Impact

Saputo concède qu’il y a eu des demandes pour Piatti. « Mais je ne peux pas dire qu’on a refusé d’offres », a-t-il précisé.

Piatti, auteur d’une saison de 17 buts en 2016, sa plus prolifique en MLS, est sous contrat avec l’Impact jusqu’en 2018.

Soccer

Sports