•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontres littéraires au Sénégal pour des écrivains canadiens

Une partie des écrivains canadiens et sénégalais qui participent aux rendez-vous littéraires au Sénégal
Une partie des écrivains canadiens et sénégalais qui participent aux rendez-vous littéraires au Sénégal : Jonathan Lamy, Monia Mazigh, Tristan Malavoy, Felwine Sarr, Yara El-Ghadban, Rodney Saint-Éloi, Rahmatou Seck Samb, Louis Camara et Blaise Ndala. Photo: Mémoire d'encrier
Radio-Canada

Des écrivains canadiens participent actuellement aux Rendez-vous littéraires au Sénégal pour échanger avec d'autres écrivains et de jeunes étudiants sénégalais.

Au programme : des lectures, des causeries, des tables rondes, des rencontres-visites dans les écoles, les collèges, les librairies. Une centaine de titres québécois et canadiens sont aussi présentés au public sénégalais.

Les Canadiens Yara El-Ghadban, Jonathan Lamy, Tristan Malavoy, Monia Mazigh, Blaise Ndala, Rodney Saint-Éloi et Olivia Tapiero sont jumelés aux auteurs sénégalais Mariètou Mbaye Biléoma, Louis Camara, Rahmatou Seck Samb et Felwine Sarr. L’un des objectifs est de renforcer les liens de solidarité entre les écrivains des deux pays.

Les écrivaines canadiennes Monia Mazigh et Yara El-Ghadban au SénégalLes écrivaines canadiennes Monia Mazigh et Yara El-Ghadban au Sénégal Photo : Mémoire d'encrier

Au terme de cette semaine de rencontres, un recueil de courts textes des écrivains participants sera publié par la maison d’édition québécoise Mémoire d'encrier en partenariat avec la sénégalaise Jimsaan.

De telles rencontres ont eu lieu également entre des écrivains québécois et haïtiens en 2013. Un recueil avait aussi été publié.

Des liens unissent le Canada et le Sénégal

Est-ce que les écrivains des deux pays ont noté des différences entre eux? « Pas vraiment », lance la romancière Yara El-Ghadban, coordonnatrice de cet événement et auteure des romans L’ombre de l’olivier et Le parfum de Nour.

Nous sommes venus justement pour qu’il n’y ait pas de différences, pour nourrir cette humanité commune, renforcer les liens de solidarité entre écrivains. Quand nous sommes autour d’une table, moi-même, Felwine Sarr, Rahmatou Seck Samb, Blaise Ndala, Jonathan Lamy, Rodney Saint-Éloi, Olivia Tapiero, et que nous regardons ensemble l’Afrique et le monde par la fenêtre du Sénégal, il y a une nouvelle histoire qui commence, sans les stéréotypes d’usage.

Yara El-Ghadban

L’écrivaine ajoute que c’est leur humanité qui les unit et que des questions communes les préoccupent, comme la traversée de l’Atlantique par les Africains et son histoire violente, avec l’esclavage, la migration forcée, l’exil et la colonisation. « Ce sont des moments de notre histoire qui nous ont marqués pour toujours et ces histoires ont marqué notre imaginaire. »

Les écrivains canadiens sont jumelés avec des écrivains sénégalais. Ils visitent aussi des jeunes dans les écoles. Ces rencontres peuvent donner lieu à des discussions étonnantes, raconte Yara El-Ghadban, par exemple « Tristan Malavoy et Louis Camara qui s’entretiennent à propos des dieux yoruba, la grande conteuse et romancière Ken Bugul qui nous invite à découvrir son univers de femme africaine, sa conscience de l’Afrique et sa vision ».

En plus de faire des découvertes et d'échanger avec leur pairs, les participants se rendent aussi, pendant leur séjour, dans des lieux symboliques. Certaines de ces visites laissent des traces. « Nous avons été au musée de Léopold Sedar Senghor à Dakar. Ça été un moment fort. Nous avons découvert l’univers intime du poète, président et académicien. L’île de Gorée nous a mis en contact avec l’histoire de l’esclavage et des droits de l’homme », souligne Yara El-Ghadban.

C'est le libraire Felwine Sarr qui accueille les Canadiens en sol africain. Il n'est pas un inconnu au Québec. C’est aussi un auteur et un penseur sénégalais qui a d’ailleurs publié Méditations africaines chez Mémoire d’encrier.

Il dégage dans ses livres une vision nouvelle de l’Afrique contemporaine. Il s’est associé à plusieurs libraires à Dakar pour nous accueillir et assurer la présence et la circulation des livres québécois et canadiens.

Yara El-Ghadban

Les rendez-vous littéraires au Sénégal sont une initiative de la maison d’édition Mémoire d’encrier et d’Espace de la diversité. Ces rencontres visent à donner l'occasion aux écrivains d'échanger sur leur passion commune pour la littérature. « L’objectif est de rapprocher les écrivains québécois, canadiens et sénégalais les uns des autres et leur permettre de mieux se connaître, mettre en dialogue des voix d’écrivains, des univers, des imaginaires et des histoires multiples peu connus de part et d’autre », conclut Yara El-Ghadban.

Livres

Arts