•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mini-maisons : des règles plus spécifiques exigées

Une mini-maison sur roues

Une mini-maison sur roues

Photo : Steven Zaleschuk

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un groupe de défenseurs de mini-maisons exige que des règles plus spécifiques soient appliquées dans les municipalités de la Colombie-Britannique, afin de faciliter le développement de ces logements dans la province.

Lisa Chessar qui appuie ce mouvement souhaiterait ainsi que de nouvelles règles de zonage pour les mini-maisons soient instaurées dans les villes, dont Vancouver.

Ces petites maisons sur roues, dont la surface oscille entre 18 et 37 mètres carrés, font selon Lisa Chessar le bonheur des personnes qui affectionnent un style de vie simple. Elle ajoute que ces maisons sont agencées en fonction des goûts des propriétaires. « Elles ressemblent davantage à des maisons résidentielles qu’à des caravanes ou à des préfabriqués », explique-t-elle.

Bien que la location de mini-maisons soit permise dans certaines parties de Vancouver, un porte-parole de la Ville a indiqué que compte tenu des lois en vigueur, il n'est actuellement pas possible d'accorder d'autorisation pour la construction de mini-maison sur roues. La taille minimale pour une maison devant être de 37 mètres carrés.

Village de mini-maisons

Mme Chessari a donc lancé le groupe « Tiny Home Festival » (le festival des mini-maisons) pour plaider en faveur de régulations spécifiques pour le développement de ce type de maisons. L'objectif à terme étant de créer des villages de mini-maisons, où les propriétaires pourraient vivre ensemble. Ces lotissements seraient différents de ceux qui accueillent des caravanes puisque les maisons y seraient implantées de manière permanente.

En décembre 2016, les membres de ce groupe ont envoyé une proposition pour démarrer un village dans un corps de ferme à Maple Ridge. Ils recherchent également d’autres sites à travers la province susceptibles d'accueillir ces villages.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !