•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 M$ pour le pavillon des Premiers-Peuples du campus de Val-d'Or de l'UQAT

La ministre des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett de passage à Val-d'Or

Photo : Radio-Canada / Carolyn Bennett

Radio-Canada

Après une annonce conjointe avec le gouvernement du Québec, jeudi matin, d'un investissement de 5 millions de dollars pour l'agrandissement du pavillon des Premiers Peuples à Val-d'Or, la ministre fédérale des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett, a officialisé d'autres annonces dans les communautés autochtones de Lac-Simon et de Pikogan.

5 millions pour l'UQAT

Ces fonds permettront d'agrandir le pavillon des Premiers-Peuples du campus de Val-d'Or. Depuis son inauguration en 2009, le pavillon offre de la formation aux étudiants des Premières Nations et mène des recherches sur les enjeux liés aux Autochtones.

La ministre Carolyn Bennett croit à l'importance de ce type de formation adaptée. « Leur rôle dans le rapprochement, la réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones, c'est autochtoniser [sic] des institutions, des universités, mais aussi les administrations », dit-elle.

Les représentants des gouvernements fédéral et provincial lors de l'annonce de 5 millions de dollars pour l'UQATAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les représentants des gouvernements fédéral et provincial lors de l'annonce de 5 millions de dollars dans l'UQAT.

Photo : Radio-Canada / Sandra Ataman

Pour le ministre responsable des Affaires autochtones du Québec, Geoffrey Kelley, l'agrandissement du pavillon des Premiers-Peuples, moins de 10 ans après sa création, témoigne de la réussite de cette initiative. « Avec l'annonce aujourd'hui, on va construire le troisième étage qui était dans l'air il y a 10 ans, quand nous avons annoncé le projet, et ça va, entre autres, augmenter la capacité de recherche pour l'Université qui vient d'annoncer la création d'une école des études autochtones. Donc, c'est vraiment une très bonne nouvelle et ça va juste renforcer le rôle joué et le leadership de l'UQAT dans le domaine des études autochtones », fait-il valoir.

Annonce attendue

Cette annonce était grandement espérée et attendue, notamment pour consolider et favoriser le développement de projets de recherche pour, par et avec les Autochtones, affirme la rectrice de l'UQAT, Johanne Jean.

C'est un outil de plus pour permettre le développement de l'enseignement et de la recherche, mentionne-t-elle. C'est une donnée qui est bien importante avec ce troisième étage-là. C'est beaucoup d'activités de recherche qui vont pouvoir être menées à partir de ce que l'on fait déjà avec les communautés.

Johanne Jean

Depuis la création de l'UQAT, près de 700 diplômes ont été remis à des Autochtones.

3,2 millions pour Lac-Simon

En visite dans la communauté autochtone de Lac-Simon, Carolyn Bennett a annoncé un investissement de 3,2 millions de dollars en projets d'infrastructure dans le cadre du budget de 2016. Entre autres, les investissements serviront à financer des plans et devis de l'agrandissement de l'école primaire Amikobi, ainsi que la rénovation du centre communautaire pour en faire une maison des jeunes et un centre de conditionnement physique.

 

Passage à Pikogan

À Pikogan, la ministre Bennett a officialisé des investissements de 1,2 million de dollars pour des projets en matière de logement et d'infrastructures culturelles et récréatives. En octobre dernier, la communauté avait reçu la confirmation de cette somme du gouvernement fédéral qui servira à la construction d'un nouveau bâtiment pour la radio communautaire et la Maison des jeunes, d'un terrain de soccer, d'une piste d'athlétisme et de modules de jeux pour les enfants ainsi qu'au réaménagement un site pour la tenue de son pow-wow annuel.

Demain, Carolyn Bennet sera au Témiscamingue afin d'assister à l'inauguration de l'école du village dans la communauté autochtone de Winneway.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Autochtones