•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Loche un an plus tard : la Saskatchewan dit travailler avec la communauté

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan continue de travailler de près avec la communauté de La Loche, près d'un an après la fusillade qui a fait quatre morts et sept blessés dans l'école secondaire et dans une résidence de la communauté.

Les leaders de la communauté affirment se sentir abandonnés et demandent davantage de soutien de la province pour élaborer un plan de guérison à long terme pour l’école et la communauté.

La ministre des Premières Nations, des Métis et du Nord de la Saskatchewan, Donna Harpauer, indique que la province travaille toujours en collaboration avec la communauté, qui a exprimé clairement qu’elle ne veut pas voir le gouvernement mener le dossier.

Ils ont été très fermes sur le fait qu’ils voulaient prendre les devants, qu’ils voulaient travailler avec leur communauté pour identifier les priorités.

Une citation de Donna Harpauer, ministre provinciale des Premières Nations, des Métis et du Nord

Selon la province, des ressources supplémentaires en santé mentale sont disponibles à La Loche et dans d’autres communautés du nord de la province. Le gouvernement a également investi dans le logement, l'éducation, la santé et les infrastructures depuis la fusillade.

La rétention du personnel est un défi dans les communautés éloignées, croit toutefois Donna Harpauer, qui admet que les distances pour avoir accès aux services à Saskatoon peuvent être grandes. « Il n’y a pas de doute, c’est un défi d’avoir des services dans chaque communauté. »

De son côté, le chef de la Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan (FSIN), Bobby Cameron, affirme que l’éloignement et les déficits budgétaires des gouvernements ne devraient pas être un frein aux investissements. « Ça ne devrait pas empêcher le gouvernement d’offrir les services dont le Nord a tant besoin », a-t-il dit.

Avec les renseignements de Jen Quesnel et Nahila Bendali

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saskatchewan

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saskatchewan.