•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête dévoile des vestiges des anciennes forges de Moisie

La tempête a permis de dévoiler des vestiges des forges de Moisie
La tempête a permis de dévoiler des vestiges des forges de Moisie Photo: Radio-Canada / Katy Larouche
Radio-Canada

Au lendemain de la tempête du 30 décembre, Mario Chenel est allé constater les dommages causés par les grandes marées et les forts vents à son chalet, mais il a aussi découvert, en se promenant sur la plage, des vestiges qui seraient vieux de 150 ans.

« On a vu vraiment des briques et il y a même des traces de carbone, on dirait, comme si ça avait chauffé. Je pense que ce sont les vestiges d’un ancien four qui servait aux forges », présume le résident de Sept-Îles.

La tempête a permis de dévoiler les ruines des anciennes forges de Moisie, à l’est de Sept-Îles. En activité à la fin du 19e siècle, les forges transformaient le sable noir de la plage en lingot de fer. Le métal était ensuite exporté en Nouvelle-Angleterre.

Selon l’anthropologue du Musée régional de la Côte-Nord, Steve Dubreuil, la découverte semble authentique.

Tout semble indiquer que c’est une partie des structures industrielles reliées aux anciennes forges de Moisie qui ont été révélées.

Steve Dubreuil, anthropologue, Musée régional de la Côte-Nord
Des traces des anciennes forges découvertes à MoisieDes traces des anciennes forges découvertes à Moisie Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Selon Steve Dubreuil, une expertise archéologique devrait être effectuée pour avoir un meilleur aperçu des vestiges découverts et en apprendre davantage sur cet épisode méconnu de l’histoire septilienne.

Après la fermeture abrupte des installations de la Moisie Iron Compagny en 1875, aucune image ni presque aucun artefact n’a été conservé.

« Au minimum, une intervention ou un examen plus pointu du potentiel ce printemps serait souhaitable avant que le site finisse par disparaître entre les marées », souligne Steve Dubreuil.

La découverte de Mario Chenel sera documentée. Cependant, le ministère de la Culture ne peut pas confirmer s’il enverra une équipe sur le site pour déterrer ce qui pourrait être les restes de la première exploitation de fer sur la Côte-Nord.

D’après le reportage de Katy Larouche

Côte-Nord

Histoire