•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le virus de la grippe prend de la vitesse à l'Î.-P.-É.

Un malade se mouche
La saison de la grippe atteint normalement son sommet au cours des mois de janvier et février. Photo: Radio-Canada / CBC
Radio-Canada

L'activité grippale demeure faible pour l'instant dans les provinces de l'Atlantique mais le virus commence à prendre de la vitesse à l'Île-du-Prince-Édouard.

Un texte de François Pierre Dufault

Les autorités médicales dans la province insulaire ont confirmé en laboratoire une dizaine de nouveaux cas de grippe depuis le début janvier.

Il s'agit du nombre hebdomadaire de nouveaux cas le plus élevé depuis le début de la saison de la grippe à l'Île-du-Prince-Édouard. Cinq des cas rapportés ont nécessité une hospitalisation.

De plus, il y a eu au moins une éclosion de grippe confirmée dans un établissement de soins de longue durée de la province.

La médecin chef en santé publique de l'Île-du-Prince-Édouard, la Dre Heather Morrison, s'attend à ce que le nombre de cas continue à augmenter.

Je crois que nous allons voir plus [de cas de grippe] au cours des prochaines semaines, comme ce sera le cas à travers le pays.

Dre Heather Morrison, médecin chef en santé publique de l'Î.-P.-É.

Au Nouveau-Brunswick, l’activité grippale est toujours considérée comme étant faible. La province a recencé 18 cas de grippe entre le début de novembre et la fin de décembre, dont cinq ont nécessité une hospitalisation. Un décès pourrait être associé à l'influenza.

L'activité grippale demeure également faible en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Les autorités médicales en Atlantique rappellent qu'il n'est pas trop tard pour obtenir un vaccin contre la grippe. Seulement à l'Île-du-Prince-Édouard, quelque 47 000 doses du vaccin ont été administrées cette saison.

Avec des informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Santé publique