•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mini-surfaceuse portative à la rescousse des patinoires extérieures

Chris Yenna

Chris Yenna au volant de sa mini-surfaceuse portative à Calgary.

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Boissonneault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un inventeur de Calgary a créé de toutes pièces une mini-surfaceuse portative pour patinoires extérieures.

Un reportage de Jean-Charles Lanciault

Chris Yenna, originaire de la Floride, a installé des patinoires dans le monde entier, et s’est occupé de leur entretien pour de nombreuses entreprises, comme Disney.

Quand il a déménagé à Calgary avec sa conjointe, il a continué son métier et a aussi travaillé comme bénévole pour l'entretien de patinoires communautaires. Même avec le plus grand soin, ces patinoires ont presque toujours quelques imperfections, selon lui.

« J'étais bénévole pour des patinoires communautaires et j'ai vu quelles étaient les préoccupations. Je me suis levé un matin et je me suis dit : "J'ai une solution pour ça." »

— Une citation de  Chris Yenna, propriétaire de Porta Ice Ltd.

Il a décidé de créer de toutes pièces une mini-surfaceuse de patinoire portative.

Chris YennaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chris Yenna mettant de l'eau dans sa mini surfaceuse portative.

Photo : Radio-Canada / Jean-Charles Lanciault

La surfaceuse de Chris est beaucoup plus petite que celles qu'on voit généralement dans les arénas. Elle fait 2 mètres de long, un peu plus de 1 mètre de large, et peut être transportée dans sa camionnette. Le moteur est aussi alimenté à l'électricité.

Chris YennaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chris Yenna sortant la mini surfaceuse portative de sa camionnette.

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Boissonneault

La machine peut gratter la surface de la glace pour enlever les petites bosses, ramasser la neige et appliquer une couche d'eau pour rendre la surface lisse.

La patinoire a tout de même besoin de l’amour et de l’entretien de bénévoles pour le déneigement et l’arrosage, rappelle M. Yenna. Il compare le surfaçage à du travail de finition.

PatinoireAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un bénévole déblayant une patinoire à Calgary.

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Boissonneault

Lucas Ramage en sait quelque chose. Il passe beaucoup de temps à entretenir la patinoire de sa communauté de Hounsfield Heights-Briar Hill. Son association communautaire a décidé d’embaucher Chris Yenna et sa surfaceuse. La glace est refaite toutes les deux semaines.

« Quand la surface a un fini lisse, ça rend le patinage extérieur plus agréable et la réaction des gens qui ont utilisé la patinoire est très positive », dit M. Ramage.

Les patineurs interrogés semblent très satisfaits du résultat.

« C'est super. Les autres glaces ont des bosses et celle-ci est très lisse », s'enthousiasme Calvin Mast qui est venu patiner avec ses enfants à la patinoire de Hounsfield Heights-Briar Hill.

Pour l’instant, Chris Yenna a une dizaine de clients et un carnet de commandes qui se remplit. Il souhaite maintenant que l'hiver soit très long.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !