•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De plus en plus de demandeurs d'asile entrent illégalement au Manitoba

Deux agents de l'Agence des services frontaliers se croisent à l'extérieur.

Des centaines de personnes en quête de statut de réfugié sont entrées au Canada près de la frontière du Manitoba à Emerson.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) confirme qu'au moins 398 demandeurs de statut de réfugié ont franchi illégalement la frontière d'Emerson, au Manitoba, entre avril 2013 et novembre 2016.

Une porte-parole de l’ASFC, Jacqueline Callin, précise que la majorité des demandeurs d’asile qui entrent près d’Emerson proviennent de la Somalie.

Mme Callin explique que la GRC intercepte ceux qui entrent illégalement au pays. Ceux qui cherchent refuge sont transportés au poste frontalier d'Emerson pour une évaluation.

Le préfet de la municipalité rurale de Montcalm, localité qui se situe juste au nord de la frontière d'Emerson, dit que plusieurs résidents lui ont signalé le passage de migrants illégaux traversant leurs terres.

Il n'y a pas de clôture près de la frontière d'Emerson, confirme Derek Sabourin, mais plutôt des fossés qui sont assez faciles à traverser, dit-il.

« C'est une question de sécurité, même si rien de grave n’est à ce jour arrivé, affirme le préfet. Et les gens n'aiment pas que l’on passe sur leurs propriétés la nuit. »

« Les éoliennes situées dans la région sud de notre municipalité ont une lumière rouge au sommet, note Derek Sabourin. S'ils [les migrants illégaux] marchent tout simplement en direction des feux rouges, ils arriveront finalement au Canada. On pourrait dire que c’est leur étoile du Nord. »

Bashir Khan, avocat spécialisé en droit de l'immigration et des réfugiés, mentionne qu’il est rare de voir des migrants illégaux parcourir des champs près des frontières en plein coeur de l'hiver. Il ajoute cependant que les gens qui fuient leur pays sont souvent prêts à tout pour trouver une certaine sécurité.

Avec des renseignements d'Austin Grabish, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Nouveaux arrivants