•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le psychanalyste et auteur Guy Corneau n'est plus

Le psychanalyste, auteur et chroniqueur Guy Corneau

Le psychanalyste, auteur et chroniqueur Guy Corneau

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le psychanalyste, auteur et chroniqueur Guy Corneau est mort jeudi à l'âge de 65 ans, près de deux semaines après la mort de sa soeur, la peintre Joanne Corneau.

Guy Corneau s'est éteint à Montréal, victime d'une maladie auto-immune. Il était entouré de ses parents et amis.

Originaire de Chicoutimi, il s'est fait connaître en 1989 avec la publication de son premier livre, Père manquant, fils manqué, qui a été traduit dans plusieurs langues. Cet ouvrage, devenu succès de librairie, explore le mal-être masculin. Il a trouvé écho auprès de toute une génération d'hommes.

Josette Stanké, psychothérapeute et auteure, qui a côtoyé Guy Corneau, rappelle l'importance qu'a eue le best-seller à l'époque, alors que la libération des femmes était en cours.

Les femmes commençaient à se libérer, mais elles étaient toutes seules. Et là, Guy a apporté Père manquant, fils manqué [...] Il a montré d’où venait le problème dans les innovations d’hommes.

Josette Stanké

Elle affirme que, d'une certaine façon, le livre a permis aux hommes de se défaire du moule qui leur avait été imposé en leur donnant droit à une plus grande introspection et accès à leurs émotions.

Elle soutient que l'ouvrage a aussi aidé les femmes, notamment celles qui traversaient des moments difficiles dans leur couple et qui cherchaient à comprendre la psychologie masculine.

Arnaud de Saint Simon, directeur du magazine Psychologies, auquel a collaboré Guy Corneau, évoque quant à lui l'aspect humain et rassembleur de son livre. Il avance que Guy Corneau avait une manière de se raconter qui facilitait les rapports avec son lectorat.

« Il avait quelque chose de très particulier, qu’ont beaucoup plus les Anglo-Saxons que les Français. Il partait de son expérience personnelle, a souligné Arnaud de Saint Simon. Il y avait quelque chose de très humble et de très fort en identification pour le lecteur. »

Il a écrit Père manquant, fils manqué en tant que fils. Il a écrit un formidable livre sur le chemin de guérison du cancer où il partait de sa propre souffrance. Il partait toujours de son expérience personnelle et c’est ça qui faisait que ça résonnait beaucoup.

Arnaud de Saint Simon, directeur du magazine « Psychologies », auquel a collaboré Guy Corneau

Après ce premier succès, Guy Corneau a écrit cinq livres qui ont eu un rayonnement important au Québec et à l'étranger.

L'auteur, qui a survécu à un cancer de grade 4 il y a une dizaine d'années, avait aussi raconté son expérience dans son dernier livre, Revivre!, paru en 2010.

Durant toute sa vie, il a également souffert de colite ulcéreuse, une maladie inflammatoire de l'intestin. Ses troubles de santé ont influencé sa façon de se raconter à travers les livres et les témoignages.

Décès du psychanalyste Guy Corneau

Une carrière diversifiée

En plus d'être auteur et psychanalyste, M. Corneau a été chroniqueur à la télévision pendant plusieurs années. Il a notamment coanimé avec Janette Bertrand une série d'émissions sur la psychologie masculine à Télé-Québec, en plus d'avoir sa propre émission à Canal Vie.

Il est également le fondateur des regroupements d'entraide et de soutien Réseau Hommes Québec et Réseau Femmes Québec.

Guy Corneau organisait aussi des expéditions de groupe, réservées aux hommes, dans le désert, pour les aider à se ressourcer.

En 1997, il a organisé une expédition mixte dans le Sahara avec la collaboration du physicien Hubert Reeves.

Il a également animé beaucoup d'ateliers et de conférences autour de thèmes qui lui étaient chers, comme l’expression créatrice et le cheminement intérieur.

Guy Corneau a en plus animé quelques conférences en compagnie du Dr Réjean Thomas sur le deuil, la mort et le couple, durant les années 90.

Réjean Thomas s’est montré surpris et attristé par l'annonce du départ soudain de son grand ami.

« On est sous le choc. C’est difficile à réaliser. On commençait à accepter le départ de Joanne [Corno], même si Joanne, on savait qu’elle n’allait pas bien. Mais lui… c’est une catastrophe », a-t-il déclaré à Radio-Canada.

C’est un homme très charmant, très charismatique. Il était d’une grande douceur, d’une grande sensibilité. C’était quelqu’un qui rejoignait les gens en étant à l’écoute.

Le docteur Réjean Thomas, grand ami de Guy Corneau

Guy Corneau a signé de nombreuses chroniques pour des magazines francophones, en plus d’écrire pour Le Journal de Montréal. Sa carrière a aussi été marquée par maints passages dans le monde du théâtre à titre d'auteur et de metteur en scène.

En 2015, il a réalisé un rêve en montant sur les planches à Paris pour L'amour dans tous ses états, une pièce de théâtre articulée autour de la vie de couple, qu'il a coécrite notamment avec la comédienne Danielle Proulx. Il devait d'ailleurs reprendre son rôle la semaine prochaine jusqu'au printemps pour une série de spectacles au théâtre Splendid, toujours dans la capitale française.

C'est vraiment un très grand choc pour nous. Il avait une passion fulgurante pour la vie. Il ne manquait jamais d'idées.

La comédienne Danielle Proulx

Il a été fait membre de l’Ordre du Canada en 2012 pour souligner l'ensemble de sa contribution à la société.

Un départ soudain

Guy Corneau allait fêter son 66e anniversaire le 13 janvier prochain. Son amie Sophie Andrieu, qui réside à Paris, a précisé que sa maladie, survenue subitement, a pris tout le monde par surprise. Il terminait la rédaction d'un nouvel ouvrage qui devait s'intituler Mieux s’aimer pour aimer mieux.

Mme Andrieu a ajouté que Guy Corneau avait grandement été affecté par le décès de sa soeur et qu'il ressentait une « profonde tristesse » depuis son départ.

Il est parti profondément en paix, accompagné des grands, entouré de ses proches.

Sophie Andrieu, amie de Guy Corneau

La comédienne Nathalie Coupal connaissait bien Guy Corneau. Elle est elle aussi bouleversée depuis l'annonce de son décès. « Je suis surtout dans une incrédulité, dans un choc, parce que ça s’est fait vraiment de façon tout à fait inattendue. Guy était dans une forme exceptionnelle. C’était un miraculé. On ne s’attendait absolument pas à ça », a-t-elle déclaré.

Il laisse dans le deuil son fils de 5 ans, Nicolas, sa mère, Cécile, ainsi que sa soeur Line. Sa soeur Joanne Corneau, dont le nom d'artiste était Corno, est morte le 22 décembre d'un cancer de la gorge au Mexique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société