•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grippe H3N2 se propage en Colombie-Britannique

Un malade se mouche
La saison de la grippe atteint normalement son sommet au cours des mois de janvier et février. Photo: Radio-Canada / CBC
Radio-Canada

Le Centre de contrôle des maladies infectieuses de la Colombie-Britannique a confirmé des épidémies de grippe saisonnière dans une vingtaine de centres de soins de santé depuis quelques semaines. Elle a dénombré 15 morts liées à l'influenza pendant la seule période des Fêtes et une quarantaine de cas depuis le début de la saison.

« La souche de grippe prévalente H3N2 a frappé plus tôt et plus fort cette année », affirme la médecin et chercheuse principale du Centre de contrôle des maladies infectieuses de la Colombie-Britannique, Danuta Skowronski. Le nombre de personnes qui en sont mortes « est dix fois plus important que l'an dernier pour la même période », ajoute-t-elle.

« On n'est pas habitué à avoir un hiver surtout dans la région de Vancouver, on reste à l'intérieur dans des milieux relativement restreints, ça favorise la transmission de l'influenza », explique Brian Conway, le directeur médical du Centre des maladies infectieuses de Vancouver. Selon lui, ce n'est pas une surprise pour les autorités médicales qui s'attendaient à ces épidémies avec la combinaison froid et fêtes.

Le docteur Brian Conway devant un étalage de dossiers médicauxLe docteur Brian Conway devant un étalage de dossiers médicaux Photo : Radio-Canada/Geneviève Milord

Brian Conway ajoute que la souche H3N2 s'apparente aux autres souches de grippe qui ont à peu près tous les mêmes symptômes : « une fièvre élevée, se sentir fatigué assommé et d'avoir de grosses douleurs dans les muscles et articulations ».

Popularité du vaccin en chute libre

Les professionnels de la santé recommandent le vaccin contre la grippe depuis des années. Mais le docteur Conway avoue être déçu du peu d'enthousiasme de la population adulte à passer à l'acte.

Les gens ont perdu l'idée que c'était important d'être vacciné surtout comme adulte, c'est désemparant.

Dr Brian Conway, directeur médical, Centre des maladies infectieuses de Vancouver

Il rappelle que le vaccin peut être administré en pharmacie, en cabinet, dans les centres de santé publique et que si les gens ont peur des effets secondaires du vaccin, ils n'ont qu'à prendre un acétaminophène avant de recevoir le vaccin.

Je demanderais à tous les gens qui travaillent dans le domaine de la santé qui [sont] avec des gens à risque de se faire vacciner.

Dr Brian Conway, directeur médical, Centre des maladies infectieuses de Vancouver

Selon lui, le vaccin a encore plus de chance d'être efficace cette année, car la souche H3N2 se trouve dans le vaccin, ce qui n'était pas le cas lors de la pandémie de la grippe H1N1 en  2009. Il rappelle aussi que la grippe peut vous clouer au lit une bonne semaine ou deux si vous ne consultez pas un médecin. Celui-ci peut vous prescrire le Tamiflu qui réduit la durée de la maladie et la sévérité des symptômes.

Brian Conway termine en partageant la précaution élémentaire pour éviter de contracter la grippe « se laver les mains fréquemment, car le virus de la grippe se propage par le toucher ».

La saison de la grippe se prolonge, en principe, jusqu'à la fin de l'hiver, en mars.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé