•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confédération ou fédération canadienne : que fête-t-on en 2017?

Le Parlement d'Ottawa se pare de vert et de rouge pour le temps des Fêtes.

Le Parlement d'Ottawa illuminé sous la neige

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En entrevue à l'émission Sur le vif, l'ancien ministre québécois des Affaires intergouvernementales canadiennes, spécialiste en droit constitutionnel et professeur à l'Université d'Ottawa, Benoît Pelletier, a expliqué pourquoi on ne pouvait pas parler de Confédération canadienne.

« Le Canada est une fédération et le Canada n’a jamais été une confédération, ni après1867 ni avant, lorsqu’existaient les colonies britanniques d’Amérique du Nord », a assuré d'entrée de jeu M. Pelletier.

Bien que le gouvernement fédéral a lancé les festivités du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, « jamais le Canada n'a eu les traits d'une confédération », soutient le professeur.

Je comprends mal l’insistance du gouvernement, à moins que ce soit de la distraction, à continuer à parler de la Confédération canadienne.

Benoît Pelletier, ancien ministre et professeur à l'Université d'Ottawa
Benoît Pelletier, professeur en droit constitutionnel Université d'Ottawa (archives).Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Benoît Pelletier, professeur en droit constitutionnel Université d'Ottawa

Photo : Radio-Canada

« Une confédération, c'est une association d'États souverains », a rappelé l'ancien ministre. « Elle est régie par un ou des traités internationaux, parce que ce sont des États qui sont membres ».

Donc, dire que le Canada est une confédération reviendrait à considérer chaque province comme un pays.

« La caractéristique d’une fédération, c’est que les institutions fédérales ont une souveraineté dans leur champ de compétences et puis les provinces ont une souveraineté aussi dans leur champ de compétences », a clarifié le professeur. « Il n’y a pas un droit de subordination entre les provinces et les institutions fédérales. Tous les pouvoirs proviennent de la constitution elle-même, qui n’est pas un traité international. »

C’est une erreur historique dont il est difficile d’identifier la source. Maintenant, le mot confédération est entré dans les mœurs et coutumes.

Benoît Pelletier, professeur à l'Université d'Ottawa

En 2017, on fête donc le 150e de la Confédération canadienne, selon l'appellation officielle du gouvernement fédéral, mais certains souligneront le 150e de la fédération canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !