•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver inaugure 1 an de festivités autour de l’héritage autochtone

Photo d'un membre d'une Première Nation avec un drapeau canadien.
Un membre d'une Première Nation avec un drapeau canadien. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La ville de Vancouver profite des célébrations de la nouvelle année pour annoncer le lancement de Canada 150+, une année de festivités singulières pour le 150e anniversaire de la Confédération. Les événements qui auront lieu tout au long de l'année feront la part belle à l'histoire autochtone qui a précédé la colonisation.

Nichée au cœur des terres traditionnelles non cédées des Premières Nations Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh, Vancouver –qui a été désignée en 2014 comme la Ville de la Réconciliation- inaugure une année de fêtes autour du thème « Ensemble, allons de l’avant ».

« Canada 150+ reconnaîtra notre longue histoire et nous permettra de nous tourner vers un avenir dans lequel les communautés, les Premières Nations et les individus cheminent ensemble en formant une société plus solide que jamais », indique la Ville dans un communiqué de presse.

« Nouer des liens et célébrer »

Elle précise que le nom Canada 150+ a été choisi en une réponse à la demande de la Commission de vérité et de réconciliation d’utiliser le 150e anniversaire du Canada pour reconnaître et célébrer les populations autochtones avec tous les habitants de Vancouver. Il s’agit également d’une recommandation du Comité consultatif des autochtones en milieu urbain (Urban Aboriginal Peoples Advisory Committee) nommé par le Conseil municipal de Vancouver.

« Canada 150+ permettra à de nombreuses cultures canadiennes –les Premières Nations Musqueam, Squamish, et Tsleil-Waututh, les autochtones vivant en milieu urbain, les Métis, les colons, les nouveaux-venus et les visiteurs– de s’informer, de nouer des liens et de célébrer cette occasion dans le cadre de nombreuses activités culturelles et de festivités importantes », peut-on lire dans le communiqué.

Nous avons prévu une expérience d’immersion unique qui mettra en avant les traditions culturelles, l’art, la musique, et beaucoup plus encore, de trois Premières Nations hôtes, les Musqueam, Squamish, et Tsleil-Waututh.

Gregor Robertson, maire de Vancouver

L’année 2017 s’articulera autour de trois événements majeurs :

  • Le festival de l’Appel du tambour (du 22 au 30 juillet) à Larwill Park,
  • Le Rassemblement des canoës (du 19 au 22 juillet), à Jericho Beach,
  • Une Marche de réconciliation qui aura lieu en septembre et dont la date exacte et le cheminement seront bientôt annoncés.

En plus des trois événements principaux, de nombreux événements et initiatives seront également organisés tout au long du printemps, de l’été et de l’automne grâce à l’implication d’artistes et d’organismes locaux pour soutenir le thème du renforcement des liens.

La Vancouver Native Housing Society (VNHS) présentera notamment la réplique d’un village autochtone comportant des structures d’habitations traditionnelles des Premières Nations. Les détails et les dates de cette exposition seront annoncés au début de l’année 2017.

Important financement d'Ottawa

Canada 150+ bénéficie d’une subvention de 2,313 millions de dollars du gouvernement canadien, la troisième subvention la plus importante de ce type accordée au Canada.

« Nous sommes fiers d’appuyer la Ville de Vancouver qui invite les Britanno-Colombiens à s’unir dans un esprit de coopération pour souligner la richesse de l’histoire des peuples autochtones au Canada et favoriser les démarches de réconciliation », a commenté Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien.

La Ville de Vancouver participe également à hauteur de 2,4 millions de dollars.

 

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones