•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête du 30 décembre : Percé écope encore

La mer s'est déchaînée hier en Gaspésie, particulièrement à Percé.
La mer s'est déchaînée hier en Gaspésie, particulièrement à Percé. Photo: Courtoisie Ariane Aubert Bonn
Radio-Canada

Le bilan de la tempête du 30 décembre en Gaspésie place de nouveau la promenade de Percé e principale victime des éléments. Le Café de l'Atlantique, qui donne sur la promenade, a été particulièrement frappé par la force des vagues. Selon les premières estimations, il serait une perte totale.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel  

Avec la collaboration de Bruno Lelièvre

Consulter l'album photos d'Ariane Aubert Bonn (Nouvelle fenêtre)

La mer n’a fait qu’une bouchée de la structure temporaire appelée promenade verte. De gros morceaux de béton ont été arrachés du quai. Une partie du chemin de fer serait fragilisée dans le secteur du Coin du Banc, selon un employé de la Ville.

Plusieurs routes municipales et quelques sections de la route 132, où l’eau est montée en fin d’après-midi, ont été fermées dans les secteurs de Gaspé et de Percé ainsi qu’un peu partout autour de la péninsule. Plusieurs terrains ont été envahis par l'eau et quelques maisons ont dû être évacuées.

La Ville de Gaspé, où des dégâts ont aussi été constatés, a fait savoir qu’elle est en contact avec des responsables du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et qu’un décret gouvernemental sera adopté dans les prochains jours afin de venir en aide aux sinistrés.

« Nous sommes tous attristés des événements s’étant déroulés hier et nous allons tout mettre en œuvre afin que les gens sinistrés puissent retrouver une tranquillité d’esprit, surtout dans le contexte de cette période des Fêtes », a indiqué le maire de Gaspé, Daniel Côté.

La Ville de Gaspé demande aux personnes qui ne sentiraient pas en sécurité d’aller chez des proches ou des parents et de redoubler de prudence.

Le député Gaétan Lelièvre, qui a publié un bilan des zones atteintes sur Facebook, entend réclamer un décret afin que Québec vienne en aide aux résidents touchés.

La promenade de Percé a de nouveau été frappée de plein fouet.La promenade de Percé a de nouveau été frappée de plein fouet. Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Jacques Bélanger, de la Sécurité civile, explique pour sa part que la glace qui avait commencé à se former sur la berge n’était pas assez épaisse pour constituer un écran de protection, comme c’est le cas en hiver, normalement. Cette glace s’est retrouvée projetée sur les routes et les terrains des résidents.

Pannes d’électricité

Samedi matin, 146 clients d’Hydro-Québec étaient toujours privés d’électricité, toujours dans le secteur de Percé, précisément sur la route d’Irlande où des poteaux se sont affaissés.

Hydro ne prévoit pas rétablir le courant avant cet après-midi parce qu’il faudra remonter la ligne qui s’est retrouvée au sol, indique la porte-parole Catherine Bujold.

Vendredi, au plus fort de la tempête, près de 5500 abonnés, en grande partie de Gaspé et de Percé, se sont retrouvés sans électricité. Mme Bujold explique que les pannes étaient disséminées, ce qui a causé des délais plus longs.

Une autre tempête se pointe

Des pointes de vent de 104 km/h ont été enregistrées à Sainte-Madeleine de la Rivière-Madeleine. Entre 35 et 40 centimètres de neige sont tombés sur Gaspé. Selon Environnement Canada, les Gaspésiens devraient demeurer vigilants parce qu'un système semblable à celui de vendredi se profile le long de la côte est américaine et devrait atteindre la région mardi ou mercredi.

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers