•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations et paralysie des activités dans l'Est du Québec

Les vagues déferlent le long de la côte
Les grandes marées frappent l'est du Québec Photo: Radio-Canada / Radio-Canada/Isabelle Damphousse
Radio-Canada

L'Est du Québec est frappé de plein fouet par la fameuse bombe météorologique. Des dizaines de centimètres de neige sont tombés vendredi matin, accompagnés de vents avec des rafales pouvant aller jusqu'à 80 km/h.

Un texte de Richard Lavoie

En plusieurs endroits sur le réseau routier, la visibilité est nulle ou réduite. Des tronçons des routes sont fermés à quelques endroits, mais sur la rive sud, la situation revient peu à peu à la normale.

Sur la Côte-Nord, la route 138 a été fermée sur toute sa longueur de Tadoussac à Natashquan pendant quelques heures. Vers 11 h, la portion Tadoussac-Baie-Comeau a été rouverte.

Ailleurs, il est conseillé de vérifier avec le site internet de Transports Québec avant de s’aventurer sur la route.

Tronçons de route fermés au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

  • À Rimouski, la Montée Industrielle-et-Commerciale est fermée, entre Boulevard Arthur-Buies Est et Chemin du Sommet Est.
  • La route 132 est fermée entre Baie-des Sables et Matane

Des inondations à prévoir

 

Les secteurs côtiers sont particulièrement touchés, là où les rafales de vent sont les plus fortes.

La Sécurité civile a déjà prévenu les municipalités à risque qu'il y a risque d'inondations dans plusieurs secteurs.

Les vagues déferlement à Métis-sur-MerLes vagues déferlement à Métis-sur-Mer Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Isabelle Damphousse

La rue de la Plage dans le secteur du Rocher Blanc à Rimouski a été fermée et la Sécurité civile a demandé aux résidents de déplacer leurs véhicules. L'équipe de la sécurité incendie est sur place et surveille l'évolution de la situation. Un centre d'hébergement temporaire est en cours d'aménagement, à la Chanterelle au cas où l'ordre d'évacuation serait donné aux résidents.

Selon le porte-parole pour le Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de la Sécurité civile,Jacque Bélanger, le risque d'inondation restera grand jusqu'à la fin de l'après-midi dans tous les secteurs côtiers qui connaissent habituellement ce genre d'épisode. Les fortes marées sèment l’inquiétude autour de la péninsule.
M. Bélanger indique aussi que le secteur de la plage de Haldimand à Gaspé, est particulièrement frappé par les vagues.

L'effet des vents combiné à celui des marées occasionne des dommages sur la Côte-Nord.

  • À Val-Marguerite, à l'ouest de Sept-Îles, des résidents se retrouvent isolés en début d'après-midi. Des vagues déferlantes ont emporté une digue, ce qui les empêche de circuler. Ils attendent l'arrivée des pompiers municipaux qui doivent assurer leur évacuation.
  • À Havre-Saint-Pierre, le quai des croisières a été submergé. La marée haute a endommagé la passerelle qui sert au débarquement des touristes.
  • À Natashquan, la rue des Galets a été envahie par la marée haute.
  • À Kegaska, tout au bout de la route 138, les vagues ont endommagé quelques résidences.

La Sûreté du Québec signalait de nombreuses sorties de route en matinée, mais heureusement sans conséquence.

Un véhicule de Transports Québec signale la fermeture de la route 132 dans le secteur du BicLa route 132 à Bic est fermée Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Michael Ouellet

La circulation urbaine demeure difficile. Les équipes de déneigeurs s’affairent depuis hier soir, mais leur travail s'est d'abord limité aux artères principales.

La neige recouvre les rues et les résidencesLa tempête de neige s'est abattue avec force dans l'Est du Québec Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Isabelle Damphousse

Les forts vents ont causé des pannes d'électricité en Gaspésie. Jusqu'à 5600 clients ont été privés d'électricité, notamment à Chandler, Percé et Gaspé. Il en reste environ 3000. Au Bas-Saint-Laurent, comme sur la Côte-Nord, plus de 700 clients sont toujours sans électricité.

Jacques Bélanger précise que le meilleur conseil à donner est d'éviter les déplacements au maximum pour ne pas entraver le travail des équipes du ministère des Transports.

On demande aux citoyens qui sont en déplacement d’aller dans les villes où des services (hôtels, restaurants ) sont disponibles.

Jacques Bélanger, Sécurité civile Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Pour CAA Québec, la tempête d'aujourd'hui n'a rien d'anormal. Il s'agit d'une journée hivernale habituelle au Québec. Sur 700 appels logés partout dans la province, seulement 39 appels proviennent des 3 régions de l'Est du Québec.

Selon la porte-parole de CAA Québec, Annie Gauthier, les gens en régions sont mieux outillés pour braver les tempêtes. Cependant, les délais d'attente sont légèrement plus élevés qu'à l'habitude en raison des conditions routières.

Bas-Saint-Laurent

Société