•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 actes de violence qui ont secoué la Saskatchewan en 2016

Deux personnes s'étreignent.

Des résidents de La Loche se consolent après la tragédie.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada

Plusieurs événements tragiques ont marqué l'actualité de la Saskatchewan au cours de la dernière année. En voici cinq qui ont particulièrement touché les communautés depuis janvier 2016.

1. Une fusillade fait plusieurs victimes dans le village de La Loche

La fusillade, qui a eu lieu en janvier, a fait quatre morts et sept blessés. Elle s’est déroulée dans une école secondaire et une résidence de la communauté de La Loche, située à 606 kilomètres au nord-ouest de Prince Albert. La plupart de ses habitants sont des membres de la Première Nation Dene Clearwater River.

Marie Janvier, 21 ans, une monitrice de l'école, ainsi que les frères Drayden et Dayne Fontaine, âgés de 13 et 17 ans ont été tués. Un enseignant de 35 ans originaire d'Uxbridge en Ontario, Adam Wood, a également perdu la vie.

Le procureur de la Couronne a demandé à ce que l'accusé de la fusillade, âgé de 17 ans, subisse un procès pour adulte.

2. Un Autochtone de 22 ans meurt après avoir été atteint par un coup de feu

Le visage du jeune Colten Boushie en gros plan

Colten Boushie

Photo : Colten Boushie/Facebook

Colten Boushie a été tué par balle après une altercation sur une ferme, le 9 août, près de Biggar, à l'ouest de Saskatoon. Il était accompagné de quatre personnes dans un véhicule qui s'était arrêté à la ferme après une crevaison.

Gerald Stanley, un fermier de 54 ans, a plaidé non coupable à une accusation de meurtre au deuxième degré et a obtenu une libération sous caution. Son audience préliminaire commencera le 16 janvier 2017 à la Cour provinciale de North Battleford.

Colten Boushie était membre de la Première Nation de Red Pheasant. Sa mort a suscité une contestation chez nombre d'Autochtones, estimant que l'incident est une illustration du racisme auquel font face les Premières Nations dans la province.

3. Des fermiers saskatchewanais s’arment pour faire la récolte de leurs terres

Deux fermiers tiennent chacun un fusil. Un enfant se tient les bras croisés derrière eux.

Photo de couverture de la page Facebook « Farmers with Firearms »

Photo : FARMERS WITH FIREARMS/FACEBOOK

En septembre, une tentative de vol à main armée menée par trois suspects cagoulés et armés sur une route rurale près de Fiske, à 146 kilomètres au sud-ouest de Saskatoon, a semé la peur chez certains fermiers du secteur. L’un d’eux a choisi de s’armer lourdement pour se défendre.

Même si la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a demandé aux fermiers de ne pas faire justice s’ils sont confrontés à des actes criminels, des agriculteurs de la région de Rosetown ont décidé de mettre sur pied des patrouilles citoyennes afin de mieux se protéger.

4. Une famille de Saskatoon meurt après un accident de voiture

Jordan Van de Vorst, son épouse Chanda, leur fille de cinq ans Kamryn et leur fils de deux ans Miguire

Jordan Van de Vorst, son épouse Chanda, leur fille de cinq ans Kamryn et leur fils de deux ans Miguire

Photo : Facebook

En janvier, Jordan et Chanda Van de Vorst, leur fillette de cinq ans Kamryn, et leur bambin de deux ans Miguire sont morts dans un accident à l'intersection de l'autoroute 11 et de la route Wanuskewin, à quelques kilomètres au nord de Saskatoon.

Un véhicule utilitaire sport a percuté la voiture de la jeune famille en tentant de traverser la route Wanuskewin. Une femme de Saskatoon, Catherine McKay, a plaidé coupable à quatre accusations de conduite avec facultés affaiblies causant la mort de la jeune famille.

L'accident a ravivé les inquiétudes au sujet de la sécurité de l’intersection considérée dangereuse par certains.

5. Un bambin est tué à Saskatoon

En juillet, Nikosis Cantre, un bébé de six semaines, est mort des suites de ses blessures à Saskatoon. Selon son grand-père, il a succombé à des coups à la tête.

Une adolescente de 16 ans a été accusée de meurtre non prémédité. Elle aurait commis ce crime alors qu'elle venait de s'échapper du centre correctionnel pour jeunes Kilburn Hall.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Saskatchewan

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saskatchewan.