•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines de chiens qui devaient être abattus pour leur viande sont rescapés

Le reportage de Guillaume Dumont
Radio-Canada

Destinés à finir dans des assiettes d'un festival de viande canine en Chine, 32 chiens sont arrivés vendredi à Montréal, à temps pour la veille de Noël. Les animaux qui ont échappé à l'abattoir auront l'occasion d'amorcer une nouvelle vie dans la métropole québécoise.

Les chiens ont été découverts par la section canadienne de Humane Society International, il y a sept mois. Ils étaient en route pour Yulin, en Chine, où se déroulait un festival de viande de chien.

« Ces animaux sont des ambassadeurs pour les 30 millions de chiens qui sont assassinés sur le marché de la viande canine, principalement en Asie, chaque année », a déclaré la directrice générale de Humane Society International - Canada, Rebecca Aldworth.

Elle a précisé que les bêtes étaient émaciées et couvertes de blessures lorsqu’elles ont été découvertes. « Ces chiens auront besoin de beaucoup de soins et de beaucoup d’attention », a poursuivi Mme Aldworth. « Nous espérons que les Montréalais leur ouvriront leur coeur et leur maison. »

On parle de chiens entassés les uns sur les autres qui ont de la misère à respirer. Des blessures importantes en raison des cages rouillées dans lesquelles ils sont transportés. Ce sont aussi des heures et des heures de transport sans accès à l'eau, à la nourriture, à un repos. Bref, ce sont des animaux extrêmement faibles lorsqu'il sont saisis.

Eva Demianowicz, porte-parole de Humane Society International

Au total, 32 des 110 chiens qui ont été ramenés au Canada depuis la Chine sont débarqués à Montréal, tandis que 10 d'entre eux ont pris la route vers Ottawa et une soixantaine ont été reconduits à Toronto.

« D'habitude c'est une période de l'année où tous les gens sont en vacances, les enfants ne sont pas à l'école, c'est une période de l'année où nous avons plusieurs familles qui se présentent pour adopter », indique la directrice de la défense des animaux à la SPCA de Montréal, Alanna Devine.

La consommation de viande de chien légale en Chine

Humane Society International affirme avoir mis beaucoup d'efforts pour tenter de rapatrier ces animaux au Canada, notamment parce que la consommation de viande de chien est légale en Chine malgré l'imposition de certaines conditions.

« Un animal destiné à la consommation doit être suivi d'un certificat de santé par exemple et aucun des chiens qu'on a saisis n'avait ce certificat-là », s'indigne Eva Demianowicz.

La porte-parole de Humane Society International souligne toutefois que les mentalités évoluent en Chine. Elle ajoute que des sondages menés par l'organisme montrent que près de 70 % de la population chinoise désapprouve cette pratique.

« C'est de plus en plus populaire pour les Chinois d'avoir un chien comme animal de compagnie avec lequel ils partagent leur vie au quotidien. Le fait d'en consommer devient un peu contradictoire avec cette pratique-là, ce qui fait en sorte que c'est de moins en moins populaire », rapporte-t-elle.

Animaux

Société