•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un château de glace plus grand que jamais

Le château de glace de la compagnie Ice Castles est de retour à Edmonton.
Le château de glace de la compagnie Ice Castles est de retour à Edmonton. Photo: Radio-Canada / Marie-Ève DuSablon
Radio-Canada

L'entreprise américaine Ice Castles est de retour au parc Hawrelak, à Edmonton, avec son gigantesque château de glace. Cette année, la construction est la plus grande de l'histoire de l'entreprise.

Un texte de Marie-Ève DuSablonTwitterCourriel  

Il est deux fois plus grand que celui que les albertains ont connu l'année dernière.

Le plus grand défi est de coordonner toute l’équipe pour construire ce château. La construction a pris plus d’un mois!

Brent Chistensen, fondateur d'Ice Castles

La structure, inspirée de l'histoire Monde de Narnia, est un peu plus grande que la superficie d’un terrain de football canadien. Entre les murs mesurant plus de 10 mètres de haut se trouvent deux chutes d'eau, des glissades et de nombreuses lumières de toutes les couleurs.

Christian Denis est l'artiste en chef pour la compagnie Ice Castles.Christian Denis est l'artiste en chef pour la compagnie Ice Castles. Photo : Radio-Canada / Marie-Ève DuSablon

C’est un lieu fascinant. Tous les ans, il y a des demandes en mariage. C’est une belle façon d’embrasser l’hiver et de sortir de chez soi!

Christian Denis, artiste en chef

Un château qui se distingue des autres

 

Les châteaux de glace construits par Ice Castles se différencient des autres châteaux de glace, comme l'Hôtel de glace de la Ville de Québec, grâce à la façon dont ils sont fabriqués.

Ce ne sont pas de gros morceaux de blocs de glaces, mais bien de la glace formée par des arrosoirs placés à différents endroits sur le site et d’énormes glaçons que nous fabriquons sur des tiges de métal.

Christian Denis, artiste en chef Ice Castles

Des millions de litres d’eau sont utilisés pour le fabriquer. Le sort du château est toutefois entre les mains de dame nature qui décidera de sa longévité.

« Edmonton est une ville favorable pour construire ce genre de sculpture de glace grâce à sa position géographique et le peu de soleil que nous avons pendant l’hiver », souligne Christian Denis.

Le parc Hawrelak détient aussi un micro climat. La température y est plus humide et plus froide en raison de la proximité de la rivière Saskatchewan Nord, ajoute-t-il.


Solutions aux problèmes

Les grandes tours du chateau de glace du parc HarwlarkLes grandes tours du chateau de glace du parc Harwlark Photo : Radio-Canada / Marie-Ève DuSablon

L’an dernier, à sa première année à Edmonton, le château de glace a été victime de sa popularité ce qui a causé de longues files d’attente et des visiteurs mécontents.

Pour remédier à la situation, l'entreprise a décidé d’installer, cette année, un chalet pour se réchauffer et différents foyers.


Que se passera-t-il avec le château à l'arrivée du printemps?

À l’arrivée du printemps et de la température plus clémente, le château fondera naturellement et ne formera aucun plan d'eau, explique Chris Caputo, en charge de l'eau pour la compagnie Epcor.

L’eau accumulé par la fonte des murs sera absorbée par le sol ou se dirigera tout bonnement vers la rivière et ne causera aucun dommage.

Arts