•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cadeaux autochtones pour Noël : appropriation culturelle ou un second souffle?

Six capteurs de rêve suspendus

Des capteurs de rêve

Photo : Getty Images / Sevdalina Angelova / EyeEm

Radio-Canada

À l'approche de Noël, les rayons des magasins proposent encore beaucoup de choix aux consommateurs qui veulent compléter leurs achats, dont des produits d'artisanat autochtone. Après plusieurs controverses concernant l'appropriation culturelle, les consommateurs peuvent se demander si c'est approprié de se procurer des bijoux ou des vêtements appartenant à cette catégorie. Le professeur en études autochtones à l'Université de la Saskatchewan, Robert Innes, tente de répondre à la question.

Selon l’expert, cela dépend. « Lorsque les produits sont créés par des Autochtones et clairement identifiés comme tels, il ne s’agit pas d’appropriation culturelle », explique-t-il.

Il estime qu’acheter de l’artisanat autochtone peut contribuer à la revitalisation de la culture traditionnelle. « [Les consommateurs] soutiennent les artisans dans la fabrication de ces articles et cela signifie qu’ils peuvent continuer à en fabriquer ».

Robert Innes est heureux que la question de l'appropriation culturelle revienne au premier plan. Se poser cette question relève, selon lui, du respect et de la courtoisie. « Vous ne feriez pas quelque chose à quelqu'un que vous aimez qu'il n'apprécie pas, alors pourquoi feriez-vous cela à d'autres personnes? », soulève-t-il.

Avec des informations de l’émission de radio Saskatoon Morning

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Autochtones