•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau défend l'approbation des oléoducs à Calgary

Le premier ministre Justin Trudeau à son arrivée lors de la conférence de presse du 29 novembre 2016, lors de l'annonce du feu vert pour le projet d'oléoduc Trans Mountain..

Le premier ministre Justin Trudeau à son arrivée lors de la conférence de presse du 29 novembre 2016, lors de l'annonce du feu vert pour le projet d'oléoduc Trans Mountain.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Devant plus d'un millier de personnes à Calgary, le premier ministre Justin Trudeau a défendu l'approbation des projets d'oléoducs qui devraient permettre à l'Alberta de repartir de l'avant.

Pour son 8e déplacement dans la province depuis son élection en octobre 2015, M. Trudeau a tenu à rappeler l’importance de Calgary pour l’Alberta et pour le Canada devant la communauté des affaires de la ville venue l'écouter.

Calgary est importante, importante pour l'Alberta et le Canada.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le premier ministre est revenu sur l’approbation en novembre par son gouvernement des projets d’oléoducs. Il a souligné que les projets de Trans Mountain de Kinder Morgan ainsi que le remplacement de la vieillissante canalisation 3 d’Enbridge permettront à l’Alberta de créer plus de 22 000 nouveaux emplois dans un secteur fortement touché par la crise du pétrole.

Justin Trudeau a aussi expliqué que ces constructions respecteront les engagements pris par le Canada pour respecter l’environnement et tenir compte des changements climatiques.

Les oléoducs ne vont pas régler tous nos problèmes économiques. Les industries du pétrole et du gaz naturel sont importantes, mais elles ne sont pas à elles seules l’ensemble de l’économie. En même temps, le développement des oléoducs n’est pas une catastrophe environnementale en soi.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Les travaux sur l'oléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan tripleraient la capacité du pipeline existant qui s'étend d'Edmonton à Burnaby, en Colombie-Britannique. Le projet fait face à l'opposition de groupes environnementaux qui comptent le contester devant les tribunaux.

Le gouvernement Trudeau a aussi donné son accord au remplacement de la vieillissante canalisation 3 d'Enbridge qui lie l'Alberta au Wisconsin. Il a rejeté cependant le projet d'oléoduc proposé par Northern Gateway qui aurait acheminé du pétrole de l'Alberta vers le nord-ouest de la Colombie-Britannique.

La visite du premier ministre fait suite à une escale à Vancouver, mardi, où il a annoncé que deux bateaux-remorqueurs d'urgence opéreront sur la côte ouest du Canada. Ces bateaux doivent épauler la garde côtière lorsqu'elle aide des navires marchands en détresse et qui représentent une menace à la navigation ainsi qu'à l'environnement marin.

M. Trudeau s'entretiendra également avec le maire de Calgary, Naheed Nenshi, et il visitera l'École de l'énergie MacPhail à l'école polytechnique de l'Institut de technologie du sud de l'Alberta (SAIT).

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie pétrolière

Politique