•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau à Vancouver pour la première fois depuis l'approbation de Trans Mountain

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors de sa première visite à Vancouver depuis l'approbation de Trans Mountain.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors de sa première visite à Vancouver depuis l'approbation de Trans Mountain.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

La Presse canadienne

Alors qu'il effectuait sa première visite en Colombie-Britannique depuis qu'il a donné son feu vert au controversé projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain, mardi, le premier ministre Justin Trudeau a abordé la crise des surdoses mortelles et l'augmentation du trafic maritime, deux dossiers importants dans la province de l'Ouest.

Prenant la parole à bord d'un remorqueur de la Garde côtière canadienne, Justin Trudeau a annoncé que deux des bateaux-remorqueurs d'urgence qui ont été promis par Ottawa dans le cadre de son plan de protection des océans canadiens seront en fonction sur la côte ouest canadienne.

Ces navires visent à épauler la Garde côtière lorsqu'elle doit secourir des bateaux commerciaux en détresse et qui posent une menace à la navigation des autres navires et à l'environnement marin.

Cette mesure fait partie du plan de protection des océans annoncé par Ottawa en novembre et qui implique des investissements totaux de 1,5 milliard de dollars.

Les images qui ont circulé à la suite de l'annonce de mardi et sur lesquelles on peut voir M. Trudeau piloter un bateau-remorque semblent constituer une tentative du gouvernement pour rassurer ceux qui s'inquiètent quant à l'augmentation du nombre de navires pétroliers qui passent au large de Vancouver.

Le premier ministre a approuvé l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain, de Kinder Morgan, il y a près d'un mois. Le projet devrait coûter 6,8 milliards de dollars.

Opposition de Premières Nations et de politiciens

De nombreux politiciens et leaders autochtones de la Colombie-Britannique s'opposent toutefois vivement au projet, notamment le maire de Vancouver, Gregor Robertson. La ville de Burnaby a demandé l'autorisation de porter la décision d'Ottawa en appel devant la Cour d'appel fédérale, mardi.

Quoi qu'il en soit, M. Trudeau a écarté ces critiques du revers de la main lors de son annonce. « Les gens sont plus que les bienvenus d'exprimer leurs opinions, de faire campagne contre moi et d'appuyer des politiciens qui seront d'accord avec eux et non avec moi. […] Cela fait partie du processus démocratique », a-t-il dit.

Il a toutefois relevé que certains chefs des Premières Nations sont en accord avec le projet et que leurs homologues qui s'y opposent « n'ont pas de droit de veto ».

Crise des surdoses

Le premier ministre a par ailleurs indiqué avoir rencontré le médecin en chef de la province, le docteur Perry Kendall, pour discuter de la crise des surdoses dues à la consommation d'opioïdes.

Plus de 750 personnes sont mortes cette année des suites de surdoses en Colombie-Britannique. Dans la plupart des cas, le fentanyl, un opioïde tristement célèbre, était en cause.

La ministre de la Santé, Jane Philpott, a récemment annoncé qu'Ottawa facilitera l'ouverture de sites d'injection supervisée. M. Trudeau s'est dit « très intéressé », mardi, à prendre connaissance des résultats des projets pilotes mis en place à Vancouver à ce chapitre.

« Je ne suis certainement pas, philosophiquement et idéologiquement, contre quelque chose qui va sauver des vies », a-t-il lancé.

Il n'y a toutefois pas de « recette miracle » pour résoudre la situation, a-t-il nuancé, ajoutant qu'une stratégie canadienne en matière de santé mentale doit être mise de l'avant. Il a assuré que son équipe et lui travaillent sur le dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique fédérale