•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dominique Lévesque (1952-2016) : ses années à Thetford Mines

Dominique Lévesque, au studio 18 de Radio-Canada

Dominique Lévesque, au studio 18 de Radio-Canada

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada / François Lemay

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Entre ses années au Saguenay-Lac-Saint-Jean et à Montréal, Dominique Lévesque (1952-2016) a étudié à Thetford Mines au tournant des années 1970. Il y a fait ses premières armes au théâtre.

Un texte de Carl MarchandTwitterCourriel 

Lévesque, âgé de tout au plus 18 ou 19 ans, fait un passage en étoile filante dans la troupe de théâtre amateur Les Cabotins. La compagnie a été fondée en 1968. Le futur humoriste décroche sans difficulté un rôle dans Les fourberies de Scapin, de Molière.

« Il était plein d'idées, plein de talent et plein de créativité dans son personnage », se souvient Germain Nadeau, cofondateur des Cabotins, qui était alors metteur en scène.

« On avait d'autres comédiens qui n'étaient pas moins bons, mais qui avaient une moins bonne mémoire. Dominique était toujours capable de faire en sorte que ses collègues qui avaient un trou de mémoire puissent s'en sortir rapidement », se remémore M. Nadeau.

Déjà, l'humoriste n'était pas bien loin. Lévesque multipliait les blagues et les coups pendables. Il a même fait vivre des sueurs froides à son metteur en scène, le soir de la première.

« Dominique a feint de perdre connaissance juste avant qu'on ouvre le rideau. On avait quand même dû aviser les spectateurs que le spectacle serait retardé! » lance Germain Nadeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !