•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

UNB rétablira son équipe féminine de hockey

UNB rétablira son équipe féminine de hockey à temps pour la saison 2018-2019.

UNB rétablira son équipe féminine de hockey à temps pour la saison 2018-2019.

Photo : CBC/Daniel McHardie

Radio-Canada

L'Université du Nouveau-Brunswick (UNB) rétablira son équipe féminine de hockey à temps pour la saison 2018-2019, se pliant ainsi à une ordonnance d'un tribunal quasi judiciaire.

La décision, annoncée lundi matin, est le fruit d’une entente entre UNB, la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick et la joueuse de hockey Sylvia Dooley.

Sylvia Bryson avait déposé une plainte devant la Commission des droits de la personne du N.-B. après la décision de UNB de rétrograder son équipe féminine de hockey.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sylvia Bryson avait déposé une plainte devant la Commission des droits de la personne du N.-B. après la décision de UNB de rétrograder son équipe féminine de hockey.

Photo : CBC

Celle-ci avait déposé une plainte devant la commission lorsque l’université avait décidé de rétrograder son équipe de hockey féminine en 2008 en lui donnant le statut de « club sportif » plutôt qu’équipe universitaire.

La décision avait été prise pour des raisons économiques, mais Sylvia Dooley estimait qu’elle était discriminatoire à l’égard des femmes parce que l’équipe masculine était maintenue.

En mars dernier, la Commission du travail et de l’emploi du Nouveau-Brunswick lui donnait raison et lui ordonnait de rétablir l’équipe féminine avant la saison 2017-2018.

UNB avait d’abord demandé une révision judiciaire de cette décision et avait créé en juin un comité pour étudier la question.

Ce comité a abouti à l’entente qui vient d’être annoncée. Cette entente prévoit que UNB laissera tomber sa demande de révision judiciaire, qu’elle mettra à jour sa politique sur l’égalité des sexes et qu’elle communiquera sa politique révisée à la plaignante et à la Commission des droits de la personne d’ici septembre 2017.

L’université a d’autre part pris les engagements suivants :

  • elle embauchera un entraîneur à temps plein pour l’équipe féminine et lui accordera les ressources nécessaires pour rebâtir l’équipe ;
  • elle investira dans l’infrastructure du Centre Aitken pour créer un vestiaire pour femmes, une salle de thérapie et un bureau pour l’entraîneur ;
  • elle versera des bourses aux joueuses ;
  • elle prévoira des fonds pour l'équipement des joueuses.

Nouveau-Brunswick

Sports