•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La statue de l'Enfant-Jésus passera Noël sans tête

La statue de Marie et de l'Enfant-Jésus a été victime des vandales à plusieurs reprises.
La statue de Marie et de l'Enfant-Jésus a été victime des vandales à plusieurs reprises. Photo: Radio-Canada

La statue de l'Enfant-Jésus érigée devant l'église Sainte-Anne-des-Pins au centre-ville de Sudbury passera un deuxième Noël sans tête après avoir été vandalisée il y a plus d'un an.

Un texte de Sophie Houle-DrapeauTwitterCourriel 

La tête originale de la statue de l’Enfant-Jésus, qui avait été dérobée il y a plus d'un an, sera remise en place au printemps prochain.

Il faut attendre le retour des températures douces, explique le prêtre de la paroisse, Gérald Lajeunesse.

Pour la protéger des intempéries et des vandales, il avait songé à rentrer la statue de Marie et de l’Enfant-Jésus dans l'église Sainte-Anne-des-Pins, mais elle ne peut pas être déplacée parce qu’elle est ancrée au sol.

Une opération délicate

La tête de la statue érigée devant l'église du centre-ville de Sudbury avait déjà été vandalisée, mais c’était la première fois qu'elle disparaissait.

Comme la tête a déjà dû être restaurée, il faut d’abord retirer les restes des adhérents sans abîmer davantage la pierre avant de la remettre en place. Cette opération est délicate, explique Gérald Lajeunesse.

Si c'était faisable, ce serait bien d'avoir une nouvelle [statue] identique à l'originale, mais en même temps elle perdrait un peu de son caractère historique.

Gérald Lajeunesse, père de la paroisse Sainte-Anne-des-Pins

Gérald Lajeunesse garde précieusement la tête originale dans son bureau. Un homme qui a entendu parler de cette histoire est prêt à payer les réparations, selon le père Lajeunesse qui préfère taire son identité pour l'instant.

La tête temporaire rendue à l'artiste

La tête temporaire qui avait notamment suscité des moqueries sur les réseaux sociaux a été rendue à l'artiste locale Heather Wise.

Gérald Lajeunesse aurait aimé la garder et se dit intéressé à l'acheter à l'artiste si jamais elle souhaite la vendre.

Sur le plan personnel, le prêtre garde un bon souvenir de toute cette histoire. C'est le genre de choses qu'on ne nous apprend pas en séminaire, dit-il en riant.

Nord de l'Ontario

Société