•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée faste pour Exploramer

Extérieur du musée scientifique Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts

Musée scientifique Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts

Photo : Radio-Canada / Michel-Félix Tremblay

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le musée Exploramer reçoit 121 000 $ d'Ottawa pour organiser une exposition itinérante, 50 000 $ en fonds de roulement de Québec et 10 000 $ de la Caisse Desjardins de la Haute-Gaspésie.

Un texte de Joane BérubéTwitterCourriel 

Il s’agit d'un revirement majeur de situation pour l’organisme qui avait été dans l’obligation de mettre tous ses employés à pied à l’automne 2015.

Pour la directrice du musée, Sandra Gauthier, il s’agit ni plus ni moins que d’un « nouveau cycle de vie ».

Ce sera la première fois qu’Exploramer organisera une exposition itinérante. « Notre objectif, explique Sandra Gauthier, est de conserver l’exposition pendant cinq ans tous les étés à Exploramer et de la faire circuler ailleurs au Canada, l’hiver. »

Mystère sous les ondes est une exposition évolutive, interactive et bilingue de 125 mètres carrés qui expliquera quelques-uns des mystères du golfe du Saint-Laurent.

La ministre Diane LeBouthillierAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre Diane LeBouthillier

Photo : Radio-Canada

Sandra Gauthier souhaite que cette exposition devienne la carte de visite d’Exploramer qui pourra ainsi démontrer son expertise en muséologie scientifique. Des chercheurs de l’Institut des sciences de la mer de l’Université du Québec à Rimouski, de l’Institut Maurice-Lamontagne, du Centre de recherche sur les biotechnologies marines et de l’organisme Merinov collaboreront avec le musée pour bâtir l’exposition.

Vers l'autonomie financière

L’exposition itinérante générera aussi des revenus supplémentaires au musée qui ne reçoit plus de soutien récurrent de Québec.

Le musée entend réussir à s’autofinancer complètement d’ici trois ans selon le plan déposé cette année auprès du ministre responsable de la région, Sébastien Proulx. L'institution, qui s'autofinance déjà à 58,8 %, souhaitait recevoir 150 000 $ de Québec, ce sera 50 000 $.

Le ministre Proulx en a fait une très discrète annonce dans son bilan de fin d’année.

Sandra Gauthier était toutefois très heureuse de l’engagement de Québec. L’autonomie financière du musée repose sur plusieurs petites choses, relève-t-elle, et l’exposition itinérante en est une, souligne Mme Gauthier.

La journée s’est conclue par une belle surprise, soit un don de 10 000 $ à l’organisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec