•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mouvement pour abolir le changement d'heure en Alberta

Un employé d'une compagnie française d'horloges transporte une horloge.

Un employé d'une compagnie française d'horloges transporte une horloge.

Photo : Getty Images / AFP/Jean-Sébastien Évrard

Radio-Canada

Le député néo-démocrate Thomas Dang veut présenter un projet de loi pour abolir le changement d'heure en Alberta.

« C’est quelque chose que les Albertains veulent et c’est très clair pour moi », affirme le plus jeune député de l’Assemblée législative.

M. Dang ajoute que lui et ses collègues députés reçoivent chaque année des centaines de courriels d’Albertains qui veulent que le changement d’heure soit aboli.

Le projet de loi pourrait mettre un certain temps à être présenté, puisque M. Dang désire consulter la population sur la question.

« Qu’est-ce que les gens veulent? Est-ce qu’on veut demeurer à l’heure normale des Rocheuses toute l’année? Est-ce qu’on veut aller à l’heure avancée des Rocheuses toute l’année? Je crois qu’il y a un peu de travail à faire de ce côté », souligne-t-il.

La question n’intéresse pas seulement Thomas Dang. Un député du Parti progressiste conservateur, Richard Stark, a pour sa part présenté une pétition cette semaine à l’Assemblée législative avec 800 noms demandant l'abolition de la loi sur l’heure avancée.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.