•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un portrait trop rose des pistes cyclables présenté au conseil municipal, selon un groupe

Cycliste

Un cycliste au centre-ville de Calgary sur une piste cyclable.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le centre Manning estime que l'administration municipale de Calgary a un parti pris dans le projet pilote de pistes cyclables au centre-ville, sur lequel le Conseil municipal doit prendre une décision la semaine prochaine.

L'organisation conservatrice ne dit pas qu'elle appuie ou rejette le projet, mais croit que le personnel administratif n'a présenté que les bons côtés du projet aux conseillers municipaux.

« Le fait qu'ils veulent une piste cyclable permanente a influencé la façon dont ils ont présenté les données », souligne Peter McCaffrey, directeur de recherche au centre Manning.

Il ajoute que l’administration municipale a abaissé des cibles d’achalandages, fait des erreurs techniques en donnant de meilleures notes à certains indicateurs qu’ils ne le méritaient et minimisé le nombre d’accidents sur chaque tronçon du parcours.

Le conseiller municipal Evan Woolley admet que certaines cibles ont été révisées, mais soulève que cela a été fait par le conseil municipal en décembre.

Il ne cache pas non plus le fait qu’il y a eu une hausse du nombre d’accidents concernant des cyclistes. Mais il fallait s’y attendre, croit-il, car il y a maintenant plus de cyclistes au centre-ville, donc plus d'achalandage sur les pistes cyclables.

 

Mais dans l’ensemble il y a eu diminution d’accidents si l'on prend compte de toutes les données au centre-ville, ajoute-t-il.

Ce rapport est publié la journée même où plus d'une centaine d'entrepreneurs demandent au conseil municipal d'approuver le nouveau réseau.

C'est le cas de Gilles Brassart, propriétaire du restaurant Suzette Bistro.

« J'aimerais bien que l'argent des taxes de nos entreprises aille vers ce développement-là, qui est un développement écologique, durable. C'est bon pour la santé. Je crois qu'il n'y a même pas de question à se poser, quoi. »

Le conseil municipal devra décider lundi si les nouvelles pistes cyclables seront permanentes.

D'après un texte de Geneviève Normand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Transports