•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La toute dernière scène de L’auberge du chien noir

Vincent Graton et Josée Deschênes dans « L’auberge du chien noir »

Vincent Graton et Josée Deschênes dans « L’auberge du chien noir »

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après des milliers d'heures sur le plateau, l'équipe de l'émission L'auberge du chien noir a tenu jeudi sa dernière journée d'enregistrement au studio 46 de la Maison Radio-Canada à Montréal.

Ce 377e épisode sera diffusé le jeudi 23 mars 2017 à ICI Radio-Canada Télé.

Avec ses 15 ans à l’antenne, L'auberge du chien noir se place au troisième rang des plus longues séries dramatiques hebdomadaires de Radio-Canada, derrière Les belles histoires des pays d'en haut (590 épisodes) et Rue des pignons (414 épisodes).

Les auteurs Sylvie Lussier et Pierre Poirier ont écrit près de 22 500 pages de dialogues pour cette émission, en plus de quelques épisodes spéciaux de Noël.

L'émission « L'auberge du chien noir »Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'émission « L'auberge du chien noir »

Photo : Radio-Canada

C’est avec la sensation du travail accompli qu’ils tournent la page en racontant le rythme de travail auquel ils étaient soumis.

« Oui, des fois, le deadline était difficile à tenir […]. En même temps, on est la première pierre de l’édifice. Si on est en retard, tout le monde est en retard. Donc on ne peut pas se permettre ça, c’est une grosse équipe, explique Sylvie Lussier. Vingt-six heures de fiction par année, c’est énorme. Parfois oui, c’était lourd, mais pas si pire en fin de compte. »

Sylvie Lussier et Pierre PoirierAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sylvie Lussier et Pierre Poirier

Photo : Radio-Canada

Règle générale, le duo conserve d’agréables souvenirs de ces 15 ans d'écriture pour cette série. « On est tellement de monde, on est tellement un groupe serré que, s’il y en a un qui ne filait pas, les autres le remontaient », souligne Pierre Poirier.

À ses débuts, le 6 janvier 2003, la série comptait 21 premiers rôles. Ils étaient 55 à la fin. Les comédiens les plus présents dans l’émission sont Vincent Graton (320 épisodes), Josée Deschênes et Renaud Paradis (308), Julie Daoust (288) et François L’Écuyer (240).

Un autre projet

La fin de L'auberge du chien noir signifie également celle de la production de téléromans par Radio-Canada.

Quant aux auteurs, après 27 ans d'écriture grâce aux émissions Bêtes pas bêtes plus, Les aventures tumultueuses de Jack Carter, 4 et demi… (ils ont également écrit le scénario du film L’odyssée d’Alice Tremblay, de Denise Filiatrault), ils développent maintenant avec Radio-Canada une série qui pourrait être diffusée en 2018.

« Ça se passe à la campagne dans l’industrie de la culture biologique », révèle Pierre Poirier sans donner plus de détails. « Parce qu’on aime autant écrire », admet sans détour Sylvie Lussier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Séries télé

Arts