•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

53 ours polaires en prison

Un ours polaire bondit d'un morceau de glace à un autre dans l'Arctique
Un ours polaire bondit d'un morceau de glace à un autre dans l'Arctique Photo: iStock
Radio-Canada

De plus en plus d'ours polaires ont empiété sur le territoire de la ville de Churchill au Manitoba en 2016 à cause du manque de glace. La province a dû enfermer 53 ours polaires dans ladite « prison des ours polaires ».

Le ministère de la Conservation du Manitoba indique que le nombre de rencontres entre les ours polaires et les habitants de Churchill a atteint des niveaux records cette année. Les ours polaires auraient empiété au moins 390 fois sur le territoire de la ville en 2016, contre 351 fois en 2015 et 229 fois en 2013.

Quelque 53 ours polaires ont dû être incarcérés dans la prison des ours polaires de Churchill. Tous ont été relâchés la semaine dernière.

Daryll Hedman de Conservation Manitoba attribue ce phénomène au temps doux à la fin de l'automne. La glace ne s’est formée qu’en décembre sur les berges de la baie d’Hudson et a laissé les ours affamés en situation de surpeuplement sur le rivage.

L'expert en ours polaires à l'Université de l'Alberta, Andrew Derocher, précise que la population de la baie d'Hudson se rapproche de l'extinction. La réduction de la glace signifie que les ours ont moins de temps pour chasser les phoques et passent plus de temps sur terre sans nourriture.

Avec les informations de Presse canadienne

Manitoba

Animaux