•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine dit non à Corridor Resources

Le gisement Old Harry, à cheval sur les limites maritimes de Terre-Neuve-et-Labrador et du Québec.

Le gisement Old Harry, à cheval sur les limites maritimes de Terre-Neuve-et-Labrador et du Québec.

Photo : Radio-Canada / Carolanne Jean

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les élus de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine adoptent une résolution unanime refusant que tout nouveau permis soit accordé à Corridor Ressources, par l'Office Canada Terre-Neuve Labrador des hydrocarbures extra-côtiers, pour explorer le gisement Old Harry.

Le permis actuel de Corridor Ressources arrive à échéance le 14 janvier 2017, sans possibilité d’être renouvelé ou prolongé, ce pourquoi la compagnie a soumis une nouvelle demande d’exploration.

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, estime qu’il y a trop d’éléments encore inconnus dans ce dossier pour permettre aux élus et aux membres de la communauté de se prononcer.

« On n’a pas, soutient le maire, assez de connaissances sur l’écosystème du golfe du Saint-Laurent, on n’a pas suffisamment d’information sur ce qu’il arriverait s’il y avait un déversement par exemple en période hivernale, on a très peu de données scientifiques sur ce plan, on n’a aucune idée si ce gisement-là contient réellement des hydrocarbures. »

Dans le secteur Old Harry dans l'archipel des îles de la MadeleineAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dans le secteur Old Harry dans l'archipel des îles de la Madeleine

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le maire Lapierre ajoute que Corridor Resources n’a jamais déposé de plan d’intervention d’urgence advenant un déversement.

Pour M. Lapierre, la proximité du site d’Old Harry, situé à 80 km au large des Îles, constitue une véritable menace écologique pour les Madelinots. « Pour faire une image, entre Grande-Entrée et Havre-Aubert, il y a à peu près 90 km qui nous séparent. C’est préoccupant et à ce stade-ci. On juge que c’est irresponsable d’émettre une nouvelle licence d’exploration », indique le maire.

Jonathan Lapierre ajoute que les élus doivent aussi être cohérents avec leur demande de moratoire de cinq ans sur l’exploitation du pétrole dans le golfe du Saint-Laurent.

L’Office Canada Terre-Neuve Labrador devrait annoncer sa décision sur la demande de Corridor Resources au cours des prochains jours.

D'après les informations de Line Danis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !