•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Noël islandais au Manitoba : entre oubli et traditions

En 1979, l'incendie d'un train transportant des produits dangereux a forcé l'évacuation des résidents de Mississauga, en Ontario.

Radio-Canada

Le temps des fêtes a déjà commencé pour certains membres de la communauté islandaise à Gimli, au Manitoba. La plus grande diaspora islandaise au monde a développé des habitudes qui lui sont propres et qui diffèrent de son pays d'origine.

Un texte de Héloïse BargainTwitterCourriel 

Comme chaque année, Svala Thrastardottir a décoré sa maison pour les fêtes avec une touche islandaise. Elle a crocheté les décorations du sapin aux couleurs de son pays d’origine et a surtout enjolivé le rebord de sa cheminée avec des figurines de Yule Lads.

Les Yule Lads sont des lutins farceurs dont la fonction équivaut à celle du père Noël, à la seule différence qu’ils ne font pas de cadeaux, mais plutôt des blagues. Certains volent des saucisses, d’autres lèchent des cuillères et d’autres encore font peur aux enfants en apparaissant soudainement derrière les fenêtres.

Des légendes que Svala Thrastardottir connaît bien, et dont elle tente de conserver la magie depuis son arrivée au Manitoba, il y a cinq ans.

Toutefois, en Nouvelle-Islande, ce n’est pas tout le monde qui connaît cette légende.

Ingrid Roede est une personne d'origine islandaise dont la famille est arrivée à la fin du 19e siècle et n’a jamais entendu parler de cette histoire lorsqu’elle était enfant. « C’est quelque chose qui n’a pas vraiment été gardé », dit-elle.

Traditions uniques

Certaines traditions ont toutefois perduré au Manitoba alors qu’elles ont quasiment disparu en Islande.

La « vinarterta », une pâtisserie islandaiseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La vinarterta est une pâtisserie islandaise très présente au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie de Carrie Arsenault, Sugar Me Cookie Boutique Bakery

Par exemple, la vinarterta, un gâteau de biscuit blanc entrecoupé de confiture de pruneaux, est très présente au Manitoba. La recette avait été amenée par les immigrants islandais au 19e siècle lorsque la pâtisserie était populaire en Islande.

Depuis, les Islandais ont arrêté d’en cuisiner, à la grande surprise des résidents de la Nouvelle-Islande. « Lorsque nous sommes allés en Islande en 1984, il y en avait, mais c’était très récent et c’était parce que tous les touristes d’ici, de descendance islandaise, réclamaient la vinarterta », explique Marc Goudreau, le mari de Ingrid Roene.

Manitoba

Fêtes et réceptions