•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cuisines industrielles à louer dans le parc industriel de Sherbrooke

Transformation alimentaire

Transformation alimentaire

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un projet de centre de valorisation de l'aliment verra le jour dans le Parc industriel régional de Sherbrooke en 2017.

Ce centre multifonctionnel offrira des services aux entreprises et des installations de transformation alimentaire qui seraient conformes aux normes du gouvernement.

C'est le premier centre du genre qui ouvrira ses portes à Sherbrooke. Quelques autres existent ailleurs au Québec. « C'est un modèle hybride que nous sommes en train de monter entre le privé et des organisations sans but lucratif », explique le porte-parole du groupe de promoteurs, Ashley Wallis.

Il sera possible pour de petites, moyennes ou grandes entreprises de louer des locaux à court ou long terme. « Avoir de l'équipement spécialisé permet d'optimiser le temps des entrepreneurs, des producteurs ou des agriculteurs. C'est la logique des choses : si on économise du temps, on économise des sous aussi. En démarrage d'entreprise, ça permet aux entrepreneurs de faire des tests moins onéreux que s'ils achètent de l'équipement spécialisé pour faire leurs tests de marché », indique-t-il.

Le groupe affirme avoir fait plusieurs consultations et avoir rencontré plusieurs entreprises qui sont dans le domaine de la transformation alimentaire. « On a fait une bonne étude terrain au cours de la dernière année et beaucoup de gens sont très intéressés au projet. »

Le projet est bien avancé et les investisseurs sont en pourparlers pour l'achat d'un terrain. « On s'inspire de modèles américains et on prend le meilleur pour faire le nôtre à la sauce sherbrookoise. Présentement, on est dans les plans. On fera une construction neuve. On a regardé des édifices déjà existants, mais au niveau de la réfection d'une bâtisse, ça coûte plus cher pour obtenir les certifications gouvernementales. »

L'ouverture est prévue pour septembre 2017.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !