•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme meurt de froid à Winnipeg

bas du corps de deux marcheurs

Des Winnipégois sont inquiets après qu'une femme ait été retrouvée morte dimanche après une nuit glaciale dans la capitale manitobaine.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le décès d'une femme, vraisemblablement morte gelée cette fin de semaine, inquiète les sans-abri de la capitale manitobaine ainsi que les personnes qui oeuvrent au sein d'organismes leur venant en aide.

Une femme âgée de 53 ans a été trouvée sans vie dimanche matin dans le centre-ville de Winnipeg, tout près du centre commercial Portage Place, alors que l'indice de refroidissement éolien atteignait -32.

Le président du Syndicat des pompiers de Winnipeg, Alex Forrest, a mentionné que la femme a été trouvée quelques heures après que le service d’urgence eu répondu à un appel de détresse concernant plusieurs personnes gelées dans le même ensemble résidentiel. Seule une personne avait été découverte sur les lieux.

Alex Forrest croit que la femme pourrait avoir fui avant l'arrivée des pompiers.

gros plan d'une femme qui retient ses larmes

Maureen Nelson dit connaît très bien les luttes des nuits d'hiver dans les rues.

Photo : Radio-Canada

« C'est terrible, surtout quand il fait froid. Tu es désespéré. Tu veux un endroit où rester, quelqu'un à aimer, avec qui être, qui veut prendre soin de toi », mentionne Maureen Nelson, une sans-abri qui vit présentement dans une maison de transition et qui s'estime chanceuse de recevoir l'aide du North End Women's Centre.

« Je fréquente les rues. Je sais exactement comment c’est », ajoute-t-elle en retenant ses larmes.

De l'inquiétude au sein des organismes d'aide

Un homme attentif

Mark Stewart affirme que plus de 500 personnes séjournent dans les refuges d'urgence de la ville lorsque le mercure chute.

Photo : Radio-Canada

Les responsables de refuges d'urgence pour les sans-abri de la ville s'inquiètent également du fait que des gens demeurent coincés à l'extérieur lors de grands froids.

Quand le mercure chute, le coordonnateur des services résidentiels à l’Armée du Salut, Mark Stewart, dit qu’il n’est pas rare de compter plus de 500 personnes par nuit dans les résidences de l’Armée du Salut, de la Siloam Mission et du Main Street Project.

Le mieux que nous puissions faire, c'est de laisser les gens savoir que nous sommes disponibles, que nous sommes ouverts et que nous ne refuserons personne.

Mark Stewart, coordonnateur des services résidentiels à l'Armée du Salut

« C’est important pour nous de s’assurer que les gens qui vivent dans la rue ont un endroit pour la nuit, soit avec nous ou dans un autre refuge », dit-il.

M. Stewart précise que ces refuges ne refusent personne lorsque la température tombe en dessous de -10 degrés Celsius.

Une autopsie sera effectuée sur le corps de la défunte, mais la police de Winnipeg ne soupçonne pas d’acte criminel dans cette affaire.

Manitoba

Société