•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Robert Maillet au Pays de la Sagouine : « C'est bon de travailler chez nous »

Radio-Canada

Le lutteur professionnel et acteur hollywoodien Robert Maillet ravit le public dans son rôle de trappeur dans le spectacle Noël à la camp, présenté au Pays de la Sagouine, à Bouctouche, au Nouveau-Brunswick.

Dans la pièce, des bûcherons ont besoin d'argent. Ils espèrent donc couper plus d'arbres plus rapidement. Quoi de mieux qu'un géant pour les aider?

Robert Maillet a enfilé son premier costume de théâtre pour interpréter le personnage de Jack le Trappeur.

« La lutte, la lutte professionnelle, ça, c'est vraiment comme une sorte de théâtre, et ce qui m'a aidé aussi avec la lutte c'est d'être [à l’aise] sur [la scène]. Je me sens comme chez nous sur [la scène] », souligne M. Maillet.

Robert Maillet peut incarner beaucoup plus qu'un dur à cuire.

« Dans le passé, j'ai joué des monstres ou des vilains, des stéréotypes un peu. Le rôle que je joue, mon [personnage], c'est que Denise avait l'idée de surprendre le monde », explique-t-il.

Par exemple, il chante le succès What a Wonderful World. Il offre sa voix au public de chez lui.

Généralement, quand tu es un acteur de film ou pour la télévision... Je ne suis jamais dans la province. C'est soit Toronto, Montréal ou plus loin. Je ne suis jamais chez nous. C'est bon de travailler chez nous.

Robert Maillet, acteur et comédien

Sa grande présence ravit le public. « Je trouve qu’il est comique », affirme un spectateur. « Il est beau, il est haut, il est grand », souligne une spectatrice.

Robert Maillet sur scène avec d'autres comédiens

Robert Maillet, qui est originaire de Sainte-Marie-de-Kent, est heureux de jouer sur la scène du Pays de la Sagouine, à Bouctouche.

Photo : Radio-Canada

« Moi, je trouve ça vraiment plaisant de voir le monde de Bouctouche, le monde de Sainte-Marie, ceux-là qu'on a connus », ajoute une autre spectatrice.

La pièce Noël à la camp est présentée 26 fois à guichet fermé devant 6500 spectateurs, ce qui est un nouveau record pour le Pays de la Sagouine.

D’après le reportage d’Émilie Vallières

Acadie

Arts de la scène