•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Morberg House à Saint-Boniface, un modèle d'habitation pour les sans-abri

Un des chats de Morberg House se repose près de la crèche installée sous le sapin de Noël.

Un des chats de Morberg House se repose près de la crèche installée sous le sapin de Noël.

Photo : Radio-Canada / cg

Radio-Canada

Morberg House est une maison transitoire pour les hommes sans-abri chroniques du quartier de Saint-Boniface à Winnipeg. Située au 311 boulevard Provencher, la maison offre un lieu de rassemblement et de confort pour ses résidents.

Elle abrite aussi le bureau de Liaison St-Boniface Street Links (LSBSL) qui a pour but de mettre fin à l’itinérance.

« Nous avons pris une communauté de gens qui vivent depuis des années sur les berges des rivières, et maintenant ils partagent une maison, explique la fondatrice de LSBSL, Marion Willis. Morberg House est née des conversations que j'entretiens depuis 2009 avec les itinérants du quartier. Nous les avons aidés à concrétiser leur vision. »

Le bureau de Liaison St-Bonface Street Links est situé dans le salon de Morberg House. Marion Willis, fondatrice, planifie la journée avec Alan McCulloch, employé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le bureau de Liaison St-Bonface Street Links est situé dans le salon de Morberg House. Marion Willis, fondatrice, planifie la journée avec Alan McCulloch, employé.

Photo : Radio-Canada

Une réalisation marquante pour l’équipe de LSBSL : elle a reçu au mois de décembre un financement de 300 000 $ sur 18 mois à travers l’initiative stratégique fédérale Logement d’abord.

Le programme est basé sur la conviction que les personnes peuvent avancer dans la vie si elles sont logées, et si elles reçoivent par la suite les soutiens liés à la santé physique et mentale, à l’éducation et à l’emploi.

Morberg House a ouvert les portes en août 2016 à Saint-Boniface grâce au don de la philanthrope Gail Morberg.  La maison appartenait autrefois aux Soeurs Franciscaines qui avaient comme mission d’aider les pauvres. 
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Morberg House a ouvert les portes en août 2016 à Saint-Boniface grâce au don de la philanthrope Gail Morberg. La maison appartenait autrefois aux Soeurs Franciscaines qui avaient comme mission d’aider les pauvres.

Photo : Radio-Canada / cg

« Nous sommes tous en concurrence pour les mêmes fonds, explique Mme Willis. Ce n’est pas que nous étions mal desservis, nous n’étions pas du tout servis. Et maintenant, nous sommes considéré comme un modèle de pratique exemplaire. »

Al a été paramédical pendant 20 ans avant de perdre contrôle de sa vie. Matthew Bighetty, 22 ans, a seulement sa 7e année de scolarité.  Il rêve de devenir illustrateur. Les deux apprécient l’atmosphère familial de Morberg House.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Al a été paramédical pendant 20 ans avant de perdre contrôle de sa vie. Matthew Bighetty, 22 ans, a seulement sa 7e année de scolarité. Il rêve de devenir illustrateur. Les deux apprécient l’atmosphère familial de Morberg House.

Photo : Radio-Canada / cg

À l’heure actuelle, douze hommes appellent Morberg House leur chez soi. Les hommes ont une chambre à coucher assignée et ils partagent le salon et la cuisine.

Une équipe d’employés encâdre les résidents 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et veillent à la sécurité et à la sénérité des lieux. Elle travaille aussi à intégrer les hommes dans la société.

Il n’y a pas de limite à la durée du séjour à la résidence. Chaque individu reçoit un appui personnalisé selon ses besoins.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Il n’y a pas de limite à la durée du séjour à la résidence. Chaque individu reçoit un appui personnalisé selon ses besoins.

Photo : Radio-Canada / cg

« Ces hommes n’ont souvent aucune carte d’identité, explique Mme Willis. Alors comment peuvent-ils allez chercher de l’aide médicale, un travail ou une place pour vivre? »

Soeur Rolande Bissonnette a oeuvré pendant 8 ans dans une maison des Soeurs Grises, rue Langside, qui aidaient les itinérants du centre-ville de Winnipeg.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Soeur Rolande Bissonnette a oeuvré pendant 8 ans dans une maison des Soeurs Grises, rue Langside, qui aidaient les itinérants du centre-ville de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / cg

Soeur Rolande Bissonnette tricote des mittaines pour les résidents de Morberg House et prend le temps d’aller les visiter.

« Ils ont répondu à ma prière, dit-elle de Morberg House. Je voyais ces hommes sur le bord de la rivière et je me demandais qui allait s’occuper d’eux. »

La force et la beauté du quartier de Saint-Boniface est qu’il a toujours gardé l’esprit d’entraide d’une petite communauté. Il y a des entreprises, des communautés religieuses et des individus qui sont prêts à nous donner un coup de main gratuitement à tout moment.

Marion Willis, fondatrice Liaison St-Bonface Street Links
La fabrication des nouvelles fenêtres par Voyageur Door and Window pour Morberg House sera probablement completée au mois de janvier. 
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La fabrication des nouvelles fenêtres par Voyageur Door and Window pour Morberg House sera probablement completée au mois de janvier.

Photo : Radio-Canada / cg

L’entreprise Voyageur Door and Windows s’apprête a changer les fenêtres de la résidence.

« La compagnie offre tous les matériaux gratuitement et les employés font don de leur temps pour les installer, explique Pierre St-Amant, l’un des propriétaires de l’entreprise. Il y a aussi des plans pour organiser une collecte de fonds sur le boulevard Provencher durant l’installation. »

Cette semaine, la voiture de Mme Willis était trop petite pour transporter le don de nourriture fait par l’épicerie No Frills. Le père du propriétaire du magasin a offert son camion.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette semaine, la voiture de Mme Willis était trop petite pour transporter le don de nourriture fait par l’épicerie No Frills. Le père du propriétaire du magasin a offert son camion.

Photo : Radio-Canada / cg

« Un jour un résident est arrivé à la maison avec un beau gros morceau de viande. Je m’inquiétais qu’il l’avait peut-être volé, explique Mme Willis. Mais quand je me suis rendue à l’épicerie, No Frills, m’a expliqué qu’elle aimerait fournir gratuitement, à chaque semaine, la nourriture pour Morberg House. »

Selon le rapport État de l'itinérance au Canada 2016, durant toute nuit donnée, 35 000 Canadiens sont sans abri.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Selon le rapport État de l'itinérance au Canada 2016, durant toute nuit donnée, 35 000 Canadiens sont sans abri.

Photo : Radio-Canada / cg

« Nous n’allons jamais refuser quelqu’un, souligne Mme Willis. Ces jours-ci, on parle beaucoup de de guérison et de réconciliation, mais il doit aussi avoir des gestes concrets rattachés à ces mots. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société