•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stationnement : une application mobile lancée à Sherbrooke

La conseillère municipale Nicole A. Gagnon paie son stationnement dans une borne ou est affichée une publicité pour une nouvelle application

La conseillère municipale Nicole A. Gagnon paie son stationnement dans une borne

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Carl Marchand

Radio-Canada

Chose promise, chose dûe, la Ville de Sherbrooke a lancé mercredi une application mobile pour payer son stationnement avec son téléphone ou une tablette.

L'application B-CITI Sherbrooke est disponible sur les plateformes Android et Apple.

« On est en 2016! On est super content. Ça fait trois ans qu'on la demandait », a réagi Jean-François Bédard, le président de l'Association des gens d'affaires du centre-ville.

Jean-François Bédard, président de l'Association des gens d'affaires du centre-ville de Sherbrooke, lors d'une conférence de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-François Bédard, président de l'Association des gens d'affaires du centre-ville de Sherbrooke

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Carl Marchand

« Le stationnement est un faux problème. À Sherbrooke, c'est seulement un dollar de l'heure. Ça va faciliter l'accès au centre-ville », a-t-il ajouté.

Deuxième et troisième phase à venir

Le paiement de permis mensuel de stationnement devrait être possible au printemps dans une deuxième phase. À terme, c'est une panoplie de factures municipales qui pourraient être acquittées du bout des doigts.

« On veut que ça serve de carte d'accès pour les citoyens pour l'ensemble des services municipaux. Ça pourrait aller jusqu'au compte de taxes. Dans un horizon de deux ans, on devrait certainement y arriver », a pour sa part précisé le conseiller municipal Serge Paquin, président du comité de stationnement de la Ville.

Serge Paquin, conseiller municipal et président du comité de stationnement à la Ville de SherbrookeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Serge Paquin, conseiller municipal et président du comité de stationnement à la Cille de Sherbrooke

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Carl Marchand

« Ça rend les services municipaux accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », conclut M. Paquin.

Le développement de l'application B-CITI a coûté 15 000 $ à la Ville de Sherbrooke. Brossard utilise également la même plateforme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Politique municipale