•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'auteur jeunesse Maxime Roussy coupable d'agression sexuelle armée

Photo: Radio-Canada
La Presse canadienne

L'auteur jeunesse Maxime Roussy a été reconnu coupable d'agression sexuelle armée, de leurre informatique et d'autres accusations à caractère sexuel à l'endroit d'une mineure, mardi, au palais de justice de Montréal.

Il faisait face à 11 chefs d'accusation pour des gestes commis à l'endroit d'une enfant qui était une admiratrice de l'auteur jeunesse à succès qu'il était.

La victime avait connu Maxime Roussy à l'âge de 11 ans, et une première relation sexuelle était survenue lorsqu'elle était âgée de 14 ans.

La victime avait rencontré l'accusé en 2005 dans un salon du livre. Des contacts virtuels à caractère sexuel s'étaient par la suite établis entre les deux et, en 2008, ces contacts s'étaient matérialisés.

L'adolescente avait été incitée à se livrer à des actes sexuels sadomasochistes par l'accusé lors de rencontres dans des motels de Montréal et de Québec.

La juge Dominique Joly, de la Cour du Québec, a acquiescé sans hésiter à la demande de la procureure de la Couronne, Me Caroline Dulong, d'incarcérer immédiatement M. Roussy.

L'accusation d'agression sexuelle armée contre une mineure est assortie d'une peine d'emprisonnement maximale pouvant atteindre 14 ans.

Les recommandations sur la peine devraient être présentées le 11 janvier, mais cette date devra être confirmée mercredi.

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers