•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les électeurs d'Arthabaska choisissent à nouveau la CAQ

Élection partielle dans Arthabaska

Le candidat caquiste élu, Éric Lefebvre, est arrivé au rassemblement militant à Victoriville en compagnie du chef de son parti, François Legault.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Coalition avenir Québec (CAQ) a réussi son pari de faire réélire un candidat caquiste dans la circonscription d'Arthabaska. L'entrepreneur Éric Lefebvre a remporté l'élection partielle lundi.

Un texte de Marilyn MarceauTwitterCourriel  

Le candidat a récolté près de 44 % des votes, selon les résultats préliminaires du Directeur général des élections du Québec (DGEQ). Il a obtenu au moins 4000 voix de plus que son adversaire libéral, Luc Dastous.

Éric Lefebvre affirme qu'une de ses priorités sera de devancer l’échéancier pour l’agrandissement de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska « Il faut qu’on ait une première pelletée de terre avant la prochaine élection générale [en 2018] », a-t-il déclaré.

Le taux de participation préliminaire est de 43,14 %. Des quatre élections partielles qui avaient lieu lundi, c’est dans Arthabaska que le plus d'électeurs ont exercé leur droit de vote.

Soulagement pour la CAQ

La CAQ fondait beaucoup d’espoir sur une victoire dans cette circonscription. Le chef du parti, François Legault, était d’ailleurs à Victoriaville pour participer au rassemblement des militants de cette circonscription, lundi soir. Il a aussi passé une partie de la journée à appeler des électeurs d’Arthabaska pour les inciter à aller voter.

Élection partielle dans ArthabaskaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef de la CAQ, François Legault, s'est rendu à la permanence caquiste à Victoriaville pour appeler des électeurs.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Avec la victoire d’Éric Lefebvre, les cinq circonscriptions du Centre-du-Québec sont à nouveau caquistes, ce qui réjouit le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel

« Je pense que notre discours est près [des préoccupations] des contribuables, les gens du Centre-du-Québec sont sensibles à cela », a déclaré le député caquiste.

Une élection partielle avait été déclenchée dans Arthabaska en raison du décès inattendu de la députée Sylvie Roy. Elle avait été élue à deux reprises sous la bannière caquiste avec de fortes majorités. Sylvie Roy siégeait cependant comme indépendante depuis août 2015.

 

Dure défaite libérale

Le Parti libéral du Québec espérait remettre la main sur la circonscription d’Arthabaska. Lors des deux dernières élections générales, les libéraux avaient terminé deuxièmes.

La soeur de Sylvie Roy avait donné publiquement son appui au candidat libéral Luc Dastous, mais cela n’a pas suffi à convaincre les électeurs de changer de parti.

Le candidat Luc Dastous, directeur général du Carrefour jeunesse-emploi d’Arthabaska, affirme vouloir prendre un peu de recul pour comprendre le résultat de cette élection partielle et réfléchir à son avenir politique.

« Il va falloir que j’analyse le vote, il est trop tôt pour le moment pour vous dire à quoi je l’attribue », a-t-il déclaré lundi soir.

Luc Dastous, qui s’était aussi présenté aux élections de 2014, ne sait pas encore s’il va se lancer dans la course au prochain scrutin général, en 2018.

Discours du candidat à la suite de sa défaite à l'élection partielleAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le candidat libéral défait dans Arthabaska, Luc Dastous, à Victoriaville

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Le caquiste élu, Éric Lefebvre, compte établir deux bureaux de circonscription, à Victoriaville et à Plessisville.

Avec la collaboration de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !