•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'appui des élus municipaux à la Place des arts se fait attendre

Schéma de la future Place des arts du Grand Sudbury

La future Place des Arts du Grand Sudbury, un immeuble de cinq étages avec amphithéâtre de 300 places et une galerie d’art

Photo : Radio-Canada / Facebook/Place des arts du Grand Sudbury

Radio-Canada

Le comité des finances de la Ville du Grand Sudbury n’a pas pris de décision au sujet du projet de Place des arts mardi soir. La réunion a été ajournée après plus de quatre heures de discussions sur différents éléments du budget de 2017.

Un texte de Caroline BourduaTwitterCourriel 

La rencontre devait permettre au comité, auquel siègent l’ensemble des 12 conseillers municipaux et le maire, d’adopter les projets prioritaires.

Le comité devra déterminer s’il souhaite procéder selon la recommandation faite par les hauts fonctionnaires de la municipalité. Puisqu’il s’agit d’un nouvel édifice, la Place des arts du Grand Sudbury figure dans la partie immobilisation du budget municipal.

Les discussions reprendront le mercredi 14 décembre.

Un projet d’envergure

La Place des arts, qui a demandé 5 000 000 $, serait financée sur trois ans. Le coût total de la construction est estimé à 30 000 000 $. Le terrain choisi est situé à l’angle des rues Larch et Elgin, en plein centre-ville.

Photographie de Paulette GagnonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Paulette Gagnon, Regroupement des organismes culturels

Photo : Radio-Canada / Josée Perreault

Si la Ville du Grand Sudbury confirme sa participation à la construction de la future Place des arts, les demandes de financement déjà déposées auprès des gouvernements fédéral et ontarien pourront aller de l’avant.

C’est vraiment la Ville qui détient le levier financier fondamental du projet.

Paulette Gagnon, directrice du développement, ROCS

Quant à la campagne de financement, qui veut amasser 3 250 000 $ auprès du public et du secteur privé, le ROCS se dit fin prêt à amasser ces fonds. « Présentement, on n'a rien, on n’a pas de site, on n’a l’appui d’aucun gouvernement, alors ce n’est pas très crédible », insiste Paulette Gagnon.

Le ROCS souhaite le début de la construction à l’été 2018. Après 2020, année d’ouverture envisagée, la Ville du Grand Sudbury serait invitée à verser annuellement une contribution de 200 000 $. Cela représente 15 % du budget nécessaire pour le fonctionnement de la future Place des arts, qui offrirait des services bilingues.

Ce sera alors au prochain conseil municipal, devant être élu en 2018, de prendre cette décision.

Emprunter ou augmenter l'impôt

Si la Ville accepte de contribuer financièrement à la construction de la Place des arts, elle devra augmenter l'impôt foncier ou emprunter des fonds, selon son directeur financier par intérim Ed Stankiewicz.

Il ajoute que la Ville n'a pas encore atteint sa capacité maximale d'emprunt.

La Ville peut allouer jusqu'à 5 % de ses revenus annuels au remboursement de ses dettes, affirme Ed Stankiewicz. Actuellement, environ 2,5 % des revenus de la ville sont utilisés à cette fin, poursuit-il.

« Le 2,5 % additionnel pourrait générer un montant important », dit-il.

Plan B

Les artisans de la future Place des arts préfèrent l’optimisme, mais ils sont conscients qu’un refus de financement de la part du Grand Sudbury signifierait pratiquement la mort du projet.

Les élus municipaux de la Ville du Grand Sudbury en réunion Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Réunion du conseil municipal de la Ville du Grand Sudbury

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

La décision qui scellera l’avenir du projet la Place des arts du Grand Sudbury sera prise au moment où les élus municipaux adopteront le budget de 2017.

Avec la collaboration de Stéphany Laperrière

Nord de l'Ontario

Politique municipale