•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guerre en Syrie : le Canada octroie une aide supplémentaire de 8 millions au Liban

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

En visite au Liban, le chef de la diplomatie canadienne, Stéphane Dion, a annoncé une aide supplémentaire de 8 millions de dollars canadiens destinés, entre autres, à aider le pays à faire face à l'afflux de réfugiés.

Cette aide s’ajoute à une enveloppe de près de 200 millions de dollars déjà accordés dans le contexte de la guerre en Syrie, notamment pour soutenir l'armée libanaise à la frontière syrienne.

« Le combat du Liban est un combat essentiel, pour les Libanais, bien sûr, et pour la région, car si le Liban peut tenir, ce sera excellent. Si le Liban devait basculer, ce serait quelque chose d’horrible pour toute la région et pour le monde entier parce qu’ici, ce qui est en jeu, c’est la capacité des musulmans et des chrétiens de prouver au reste de l’humanité qu’ensemble, on peut bâtir des choses dans un monde qui est de plus en plus happé par la méfiance de l’autre et notamment la méfiance des musulmans. Si les Libanais peuvent prouver que ce n’est pas vrai, eh bien, il faut que les Canadiens les aident, il faut qu’on soit là », a expliqué le ministre des Affaires étrangères en entrevue à ICI RDI.

L’aide canadienne vise aussi à contrer la radicalisation des jeunes.

Le pays compte un peu plus d'un million de réfugiés syriens enregistrés auprès du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Des chiffres non officiels font également état de plus d'un million et demi de déplacés syriens sur le territoire libanais.

Syrie : l'engrenage de la guerre 

Durant sa visite, le ministre Dion devait rencontrer le nouveau président libanais, Michel Aoun, le premier ministre désigné, Saad Hariri, et le ministre des Affaires étrangères et des Émigrés, Gebran Bassil. Il devait aussi rencontrer des représentants d’organisations non gouvernementales et de la société civile avec lesquels il devait discuter, notamment, de l’aide du Canada aux réfugiés au Liban.

Stéphane Dion termine son séjour au Liban mardi.

État islamique, le règne de la terreur  
Avec les informations de L'Orient-Le Jour

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique internationale

Politique