•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sanctuaire pour offrir une retraite aux baleines en captivité

Chargement de l’image

Un spectacle d'orques

Photo : Reuters / Mike Blake

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un groupe américain de défense des baleines envisage de créer, sur la côte ouest, un sanctuaire de retraite pour des cétacés qui ont vécu en captivité. Une première mondiale.

Le Whale Sanctuary Project souhaite clôturer une anse ou une baie d’environ 25 hectares qui permettrait aux baleines, orques et bélugas ayant vécu toute leur vie en captivité de goûter à une retraite paisible dans un environnement naturel.

La clôture laisserait toutefois passer les poissons ainsi que les mouvements des vagues et des marées.

La profondeur recherchée est d’environ 15-20 mètres pour permettre aux baleines de plonger « pour la première fois de leur vie », souligne Lori Marino, présidente du Whale Sanctuary Project.

L’organisme est en train de passer en revue une trentaine de sites en Colombie-Britannique. L'état de Washington et la Nouvelle-Écosse sont aussi des options.

Les propriétaires de résidences côtières qui accepteraient d’héberger le sanctuaire peuvent aussi se manifester auprès des équipes de Whale Sanctuary Project qui disposent d’un budget pour louer leur futur site.

Le public est aussi invité à soumettre ses commentaires et ses idées sur le site web Whale Sanctuary Project.

Une liste de finalistes doit être rendue publique d’ici le mois de février. Le projet coûterait environ 20 millions de dollars américains.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !