•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier convoi de pales d’éoliennes gaspésiennes file vers le Texas

Le convoi  de pales d'éoliennes s'allonge sur 2 kilomètres.

Le convoi de pales d'éoliennes s'allonge sur 2 kilomètres.

Photo : Luc Lévesque

Radio-Canada

Un premier convoi ferroviaire de pales d'éoliennes produites par LM Wind Power, de Gaspé, a quitté New Richmond samedi pour être transporté vers le Texas.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel 

La cinquantaine de pales étaient arrivées de Gaspé par camion. Le convoi mesure environ 2 kilomètres de longueur. Le convoi est allé rejoindre le train du Canadien National à Matapédia. Les pales devraient arriver à destination dans une semaine.

Le convoi en chemin vers Matapédia, où il rejoindra le train du Canadien National.

Le convoi en chemin vers Matapédia, où il joindra le train du Canadien National.

Photo : Luc Lévesque

Le directeur de la Société de chemin de fer de la Gaspésie, Luc Lévesque, se dit très fier de cette réussite pour une première expérience. « Tout le monde est content. On est en train de se roder », indique-t-il.

Il s’agit du plus important contrat de toute l’histoire de la Société de chemin de fer de la Gaspésie.

Chaque pale pèse environ 6350 kilogrammes (14 000 livres).

Chaque pale pèse environ 6350 kilos (14 000 livres).

Photo : Luc Lévesque

On est très heureux! C’est un grand pas en avant pour la Société. Ça vient changer complètement la donne pour les prochaines années.

Luc Lévesque, directeur de la Société de chemin de fer de la Gaspésie

« Les trains de pales, ça fait longtemps que ça se jase, mais pour toutes sortes de raisons, ça ne s’est pas réalisé, ajoute M. Lévesque. On l’espérait, mais là, ça se concrétise. »

Convoi de pales d'éoliennes dans la baie des Chaleurs.

Convoi de pales d'éoliennes dans la baie des Chaleurs.

Photo : Luc Lévesque

Selon le directeur, la Société ne pouvait avoir meilleur argument pour convaincre le ministère des Transports de réparer le rail au plus tôt.

On ne pouvait pas faire mieux! On nous a dit d’aller chercher des contrats et on a réussi, je dirais même à la surprise générale. Il y a deux ans il n’y a pas grand monde qui croyait en nous. Et là, on atteint la rentabilité.

Luc Lévesque, directeur de la Société de chemin de fer de la Gaspésie

Les pales devraient arriver à destination dans une semaine.

La Société de chemin de fer s’attend à transporter environ 600 pales dans la prochaine année, peut-être plus, espère M. Lévesque.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Économie