•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anna Todd : l'histoire d'un phénomène littéraire populaire

L'auteure Anna Todd en 2015 au Mexique

L'auteure Anna Todd

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Dario Lopez-Mills

Radio-Canada

Depuis 2013, l'écrivaine Anna Todd vit une popularité soudaine et mondiale en écrivant de la chick lit, appelée « littérature aigre-douce » en français.

Un texte de Cécile GladelTwitterCourriel 

Son histoire ressemble à un conte de fées du 21e siècle où Internet et les nouvelles technologies jouent le rôle principal. Un phénomène littéraire inédit.

« C’est un long rêve qui s’étire. C’est comme si j’étais au centre d’une tornade, mais une merveilleuse tornade », lance la jeune auteure américaine rencontrée lors du plus récent Salon du livre de Montréal.

Mariée à 18 ans avec un militaire, Anna Todd habitait au Texas et s’ennuyait. Elle aimait beaucoup lire et s’est donc inscrite sur le site de publication d’histoires Wattpad pour écrire. Puisque la jeune femme de 27 ans n’a pas terminé l’université, elle se croyait incapable d’écrire des textes intéressants.

Je ne pensais pas du tout que ce que j’écrivais serait lu, aimé et même publié, raconte-t-elle. Je ne savais pas que j’aimerais autant écrire. J’ai toujours aimé les livres et la lecture, mais je n’ai jamais pensé devenir écrivaine. En plus, je savais qu’il est très difficile de gagner sa vie en écrivant. Ceux qui réussissent, comme moi, sont conscients qu’ils sont extrêmement chanceux.

Anna Todd

Une première série écrite sur un téléphone
Sa première série, After, souvent comparée à Twilight ou 50 nuances de Grey, raconte l’histoire de Tessa et Hardin, un personnage inspiré d’Harry Styles du groupe One Direction.

Anna Todd a écrit les 300 chapitres de la série sur son téléphone intelligent, ce qu’elle ne fait plus. Elle utilise maintenant son ordinateur et a des copies de sauvegarde. Car elle n’avait aucune copie de sa première série quand elle a signé son contrat d’édition pour After. « Tout était sur Wattpad, je n’avais aucune copie de mes écrits. Les responsables de Wattpad se sont dépêchés d’en faire une sauvegarde. »

L’histoire a été téléchargée plus de 1 milliard de fois sur Wattpad.

Le couple dont l’histoire d’amour est tumultueuse étudie en littérature à l’université et lit des classiques comme les œuvres de Jane Austen et Emily Brontë. Des écrivaines qu’Anna Todd lit et aime beaucoup. « En plus, Tessa est brillante, tout comme Hardin, qui n’est pas seulement un mâle alpha sans cerveau. Ce type de personnages manquaient dans la littérature. »

Anna Todd

Anna Todd

Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

Aucun style d’écriture
Anna Todd est réaliste sur son statut d’écrivaine et son style d’écriture. « Plusieurs me disent qu’ils aiment mon style d’écriture. Mais je ne sais pas quel est mon style. Je ne sais pas pourquoi j’écris au présent et à la première personne. C’est ainsi. Ce qui fait de nous des écrivains, c’est qu’on écrit. Ce qui n’est pas garanti, c’est qu’on puisse en vivre. »

Elle comprend aussi que certains ne la voient pas comme une vraie écrivaine. « Si j’écrivais depuis 10 ans et que quelqu’un sortait de l’ombre comme je l’ai fait, j’aurais sûrement la même réaction. En même temps, je ne veux pas laisser leur opinion gâcher mon bonheur. »

Faire lire les jeunes
Anna Todd répond aux critiques sur ses livres en soulignant qu’elle fait lire des milliers de jeunes, surtout des jeunes femmes.

On dit souvent que les jeunes sont sur leurs téléphones et ne lisent pas. On devrait plutôt leur offrir des histoires auxquelles ils peuvent s’identifier, qui vont les valoriser et qui vont leur donner l’envie de lire. On doit s’adapter pour capter leur attention prise par leur téléphone.

Anna Todd

Elle raconte aussi qu’une grand-mère lui a écrit pour la remercier d’avoir fait lire sa petite-fille. « Mes lecteurs lisent d’autres romans, d’autres choses après avoir lu mes livres », soutient-elle en espérant être un exemple.

De la gratuité à la richesse
Les histoires écrites par Anna Todd ont d’abord été offertes sur le site Wattpad gratuitement, ce qui n’a aucunement diminué son succès lors de la publication de ses livres sur support papier. Et ce, même si le roman est toujours offert gratuitement sur Wattpad.

Chaque nouveau chapitre qu’elle écrivait était attendu. Ses lectrices en discutaient sur les médias sociaux. C’est le bouche-à-oreille qui est à la base de son succès. « La plupart de mes lectrices en ont entendu parler par des amies. »

La gratuité est un autre sujet délicat qu’Anna Todd n’hésite pas à aborder. Dans son esprit, il n’y a aucun doute que les écrivains doivent être payés. En même temps, son livre offert sur Wattpad permet à des personnes moins fortunées de le lire.

Anna Todd en séance de signatures lors du Salon du livre de Montréal en 2016

Anna Todd en séance de signatures lors du Salon du livre de Montréal en 2016

Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

Internet démocratise-t-il l’écriture?
Sans Internet, Anna Todd n’aurait pas connu la carrière qu’elle connaît et n’aurait sûrement pas écrit. « Internet a rendu la chose beaucoup plus facile. Sur Wattpad, il n’y a pas de barrière, rien qui te dit que tu ne peux pas avoir un compte car tu n’es pas une vraie écrivaine. On peut y écrire ce qu’on veut, de la poésie, son journal, un roman. »

Le fait que ces histoires étaient offertes sur Internet et mises à jour quotidiennement a grandement contribué à son succès, tout comme le fait que les gens pouvaient commenter et ajouter leur grain de sel à l’histoire.

Que dire des scènes sexuelles torrides et explicites qui ont sûrement contribué au succès du livre? Pourquoi les avoir écrites?

Car j’adore le sexe, lance-t-elle. J’aime lire et parler de tout ce qui concerne le sexe. On me demande aussi souvent ce que mon mari en pense. Mais en quoi c’est pertinent et ça le dérangerait? Est-ce qu’on demande à Steven King combien de personnes il a tuées? Pour moi, c’est important et les gens ne doivent pas être gênés de lire sur le sujet ou d’en parler.

En même temps, elle a choisi d’avoir une héroïne dans son premier roman qui était vierge et dont la première relation sexuelle a été douloureuse. « Car c’est une réalité. »

Une auteure féministe et anti-Trump
Anna Todd a écrit deux autres romans, Before et Brandon, avec la même recette, une histoire d’amour compliquée et des personnages qui font partie du même cercle que sa première série.

Son quatrième roman, The Spring Girls, sera différent. Il s’inspire du classique Les quatre filles du docteur March (Little Women), mais est adapté au 21e siècle. « Il y a de la romance, mais ça n’a rien à voir avec After. C’est l’histoire de quatre sœurs qui cherchent leur place comme femmes dans la société. Surtout maintenant, après l’élection de Trump à la présidence américaine, nous devons encore plus lutter pour nos droits », lance-t-elle en expliquant qu’elle est totalement mortifiée par cette élection.

Je suis en colère, je ne comprends pas comment c’est arrivé. En même temps, je le comprends, car je suis originaire de l’Ohio et je connais de nombreuses personnes qui ne connaissaient pas grand-chose à la politique, mais qui voulaient un changement en pensant qu’il va améliorer leur vie.

Est-elle féministe? « Je sens que je suis féministe, mais j’ai aussi beaucoup de choses à apprendre. Ces deux dernières années, j’ai plus appris qui j’étais comme femme. Avant, j’étais dans une espèce de bulle de l’armée où certaines femmes ne sont pas capables de travailler, avec les enfants ou les nombreux déménagements. »

Des fans fidèles
Lors de son passage au Salon du livre de Montréal, plusieurs lectrices, souvent avec un sac rempli des briques écrites par Anna Todd, attendaient avec impatience l’auteure lors de ses séances de dédicaces.

Anna Todd en séance de signatures lors du Salon du livre de Montréal en 2016

Anna Todd en séance de signatures lors du Salon du livre de Montréal en 2016

Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

Joanie Morin de Repentigny est une admiratrice d’Anna Todd. « J’ai lu sa première fiction à ses débuts sur Wattpad, le premier chapitre en anglais. Je pense que Tessa me rejoint beaucoup. J’aime aussi la romance. J’ai ensuite acheté les livres, que j’ai lus plusieurs fois. »

« J’ai commencé à la lire quand son premier livre est sorti en France en format numérique. J’aime son style d’écriture. Je trouve qu’elle a relancé le genre romance. Ce n’est pas des histoires qu’on retrouve ailleurs. La relation compliquée et conflictuelle entre les personnages m’attire », raconte Mychèle Sorel, 24 ans.

Mégane Brunette, qui a 17 ans, aime les histoires racontées par Anna Todd, qui l’ont initiée à la lecture. « C’est la première fanafiction que j’ai lue. J’ai vraiment accroché, même si ça se répète un peu, on ne peut pas arrêter. »

Et pour les curieux, non, Anna Todd n’a toujours pas rencontré les membres du groupe One Direction.

Livres

Arts