•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves de Sept-Îles participent au « Défi 100 milles »

Des élèves de l'école Gamache relèvent le défi de marcher 100 milles.en 100 jours.

Des élèves de l'école Gamache relèvent le Défi 100 milles.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Sept-Îles, les élèves de l'École Gamache s'engagent à marcher un mille par jour, soit 1,6 kilomètre, pendant 100 jours. Le « Défi 100 milles » commence jeudi et se poursuivra jusqu'en mars.

Les élèves sont encouragés à marcher ou à pratiquer une autre activité à l'extérieur durant au moins 30 minutes tous les jours.

La secrétaire de l'école Gamache, Nadine Boudreau, a d'abord convaincu ses collègues de travail.

« On a commencé avec les membres du personnel déjà avant le premier décembre, à aller marcher après l'école, de quatre heures moins quart à quatre heures et quart. »

Là, on implique les enfants. Avec ça, on va, deux fois semaine, aller prendre une marche avec les enfants du service de garde, en plus d'encourager les enfants de l'école, là, à le faire aussi.

Nadine Boudreau, secrétaire, école Gamache de Sept-Îles

La direction de l'école souhaite que l'initiative contribue à modifier les habitudes de vie des élèves. « Pour nous, la santé des enfants, c'est quelque chose de très important. Moi-même, j'ai toujours fait attention à ma santé, je m'entraîne régulièrement et je veux inculquer ça aux enfants. »

C'est la base de la santé, et puis au niveau de la concentration, l'attention, la fatigabilité et l'exercice physique. Ça amène tout ça, dans le fond.

Johanne Moreau, directrice, école Gamache de Sept-Îles
Les jeunes élèves de l'école Gamache de Sept-Îles relèvent le défi.

Les jeunes de l'école Gamache relèvent le défi.

Photo : Radio-Canada

Les jeunes reconnaissent le bien-fondé du « Défi 100 milles ». Shana Godin est en cinquième année. « C'est le fun, parce qu'on a pas l'habitude de faire du sport dehors. On a plus l'habitude d'en faire dans un gymnase, ou sinon en dedans. »

Étudiant en sixième année, Étienne Labbée relève volontiers le défi. « On pense que ça va améliorer un peu le comportement et que les gens vont être plus motivés à faire du sport. »

Plusieurs écoles du Québec participent au « Défi 100 milles. »

Un texte de Louis Garneau, avec les informations de Katy Larouche

Côte-Nord

Art de vivre