•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dépliants anti-immigration chinoise encore distribués à Richmond

Des manifestants chinois brandissent des drapeaux du Canada.

Des manifestants se sont rassemblés devant la station de métro Brighouse la fin de semaine dernière. Ils en ont contre ce qu'ils qualifient de climat raciste après qu'un premier dépliant anti-Chinois ait été distribué à Richmond.

Photo : Tina Lovegreen

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Richmond enquête sur une affaire de dépliants racistes qui continuent de faire leur apparition dans différentes villes du Grand Vancouver.

La nouvelle mouture de ces dépliants anti-immigration chinoise montre une famille de personnes blanches debout sur un trottoir. Leur regard est rivé sur un manoir qui appartiendrait à une famille chinoise. Un en-tête indique que « l’immigration est devenue une occasion de piller le Canada ».

Ce dépliant maintient que les immigrants chinois fortunés abusent des services sociaux au Canada sans y payer d’impôts.

Contacté par CBC, un porte-parole de la GRC a indiqué que des enquêteurs se penchent sur l’affaire et qu’ils sont en contact avec la section du gouvernement de la Colombie-Britannique qui lutte contre les crimes haineux.

Deux semaines plus tôt, des dépliants racistes du même type étaient distribués à Richmond.

L’organisateur d’une manifestation la fin de semaine dernière pour dénoncer le climat de racisme de la ville, Edward Liu, s’est dit choqué par cette récidive.

« Plusieurs personnes m’ont même dit ne plus se sentir en sécurité de marcher dans les rues de leur quartier », a-t-il indiqué.

Selon le porte-parole du Service de police de Vancouver, Brian Montague, des dépliants d'un autre type auraient aussi été trouvés à Vancouver. Aucune plainte n’a encore été portée dans ce cas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !