•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des salaires plus élevés que celui du premier ministre à Hydro-Manitoba

Hydro-Manitoba, le siège social

En 2015, 2251 des 5866 employés d'Hydro-Manitoba ont touché un salaire de plus de 100 000 $.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

Radio-Canada

Des documents de rémunération d'Hydro-Manitoba indiquent que de nombreux travailleurs de l'entreprise d'hydroélectricité, dont des directeurs d'hébergement et des magasiniers, gagnent plus d'argent que le premier ministre Brian Pallister.

Les coûts salariaux de l'entreprise ont franchi le cap du demi-milliard de dollars en 2015. Par ailleurs, 2251 de ses 5866 employés ont touché plus de 100 000 $.

Selon des informations sur la rémunération en 2015, certaines catégories d’emploi à Hydro-Manitoba s'accompagnent de salaires jusqu’à cinq fois plus élevés que celui du travailleur moyen. Une fois les heures supplémentaires versées, une bonne partie des employés d'Hydro-Manitoba se retrouvent dans les tranches d'imposition les plus élevées au Canada.

À l'inverse d’autres organismes devant divulguer publiquement leurs salaires, Hydro-Manitoba donne un aperçu détaillé des revenus de chaque employé. Cela comprend le salaire de base, les heures supplémentaires, l’indemnité de vie dans le Nord ainsi que les versements à la retraite.

Une analyse du rapport d’Hydro-Manitoba effectuée par Radio-Canada a révélé que 90 employés ont touché deux fois leur salaire de base grâce aux indemnités pour les heures supplémentaires en 2015. Si à cela sont ajoutés l’indemnité de vie dans le Nord et d’autres avantages, 133 travailleurs ont perçu le double de leur salaire de base.

Alors que Statistique Canada fixe le salaire médian dans la province à 32 090 $, le salaire médian des 6000 employés d’Hydro-Manitoba touchant plus de 50 000 $ est de 91 565 $.

Gagner plus que le premier ministre

Le directeur des affaires publiques à Hydro-Manitoba, Scott Powell, admet que certaines personnes pourraient être choquées d’apprendre que les directeurs d’hébergement et les magasiniers sont payés plus cher que le premier ministre du Manitoba (147 145 $). Toutefois, M. Powell soulève qu’il existe des raisons justifiant ces fortes sommes.

Le porte-parole explique que les heures supplémentaires peuvent vite s’accumuler pour certains employés travaillant sur d’importants projets, telle la centrale hydroélectrique de Keeyask, ou quand des tempêtes causent des pannes d’électricité ou d'autres dégâts.

Au premier coup d’oeil, oui, j’avoue volontiers que cela peut paraître un énorme montant d’argent. Mais dans la plupart des cas, c'est un véritable acte d'équilibre.

Scott Powell, directeur des affaires publiques à Hydro-Manitoba

M. Powell soutient que l'entreprise considère soigneusement le coût des avantages et les coûts d’embauche, et affirme que les heures supplémentaires doivent être autorisées.

Le directeur des affaires publiques constate que le fait de payer les avantages ainsi que la formation du personnel supplémentaire et temporaire revient souvent plus cher que « de payer 100 000 $ en heures supplémentaires ».

Plus tôt cette semaine, le président et directeur général d’Hydro-Manitoba, Kelvin Shepherd, a envoyé une lettre au personnel indiquant que l'entreprise devra bientôt réduire son effectif en raison de la piètre situation financière du service public.

Avec des informations de Sean Kavanagh (CBC)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société